« Nous sommes ouverts, mais on n’a plus d’inventaire », affirme le propriétaire de Lachapelle Chrysler Fiat, Martin Lachapelle.

La tornade frappe des concessionnaires

Les dommages se chiffrent à plusieurs millions de dollars pour quelques concessionnaires automobiles du boulevard Saint-Joseph qui se trouvaient sur la trajectoire de la tornade dévastatrice de vendredi à Gatineau.

Le concessionnaire Lachapelle Chrysler Fiat, situé aux abords du carrefour giratoire de la rue Jean-Proulx, est assurément l’un des commerces les plus durement touchés. Au total, environ 115 véhicules de l’inventaire ont été endommagés dans le stationnement et des vitrines de la salle de démonstration ont volé en éclats. Les dommages sont considérables.

« Nous sommes ouverts, mais on n’a plus d’inventaire. On rencontre les gens concernés et on est en mode survie, mais on va passer à travers. Il y a des gens qui sont dans de pires situations que nous. On est en contact avec les clients, les autorités municipales et les compagnies d’assurance », a indiqué au bout du fil le propriétaire Martin Lachapelle.

De l’autre côté de la rue, Surgenor Gatineau Chevrolet Cadillac a subi les foudres de dame Nature. Les dommages sont importants là aussi.

Les opérations revenaient lentement mais sûrement à la normale lundi dans plusieurs concessionnaires.

Chez Dupont & Dupont Ford, une centaine de mètres plus loin, plus d’une quarantaine de véhicules ont été endommagés, la majorité en raison de débris qui ont terminé leur course dans la cour du concessionnaire. Un poteau s’est aussi affaissé sur un véhicule neuf.

« On pense qu’il va y avoir encore plus de véhicules touchés. Nous en sommes à faire l’inventaire et évaluer les dégâts. Plusieurs véhicules étaient directement sur la trajectoire de la tornade, alors que pour d’autres il s’agit d’éclaboussures. Nous sommes fermés aujourd’hui (lundi) car l’électricité n’a été rétablie qu’en avant-midi. Il n’y en avait pas depuis vendredi. L’Internet ne fonctionnait pas non plus », affirme le copropriétaire, Pascal Dupont. Ce dernier soutient que la salle de démonstration était bondée de clients lorsque la tornade a frappé de plein fouet.

« Au début, tout le monde commençait à recevoir des alertes et les téléphones sonnaient à gauche et à droite. À un moment donné, le ciel est devenu complètement noir et tout le monde a comme eu une prise de conscience. On a une vue sur le secteur Mont-Bleu, et on a aperçu la tornade s’en venir directement vers nous. Heureusement, on a un sous-sol et on a eu le temps de mettre tous les gens, y compris de jeunes enfants, en sécurité.

Tout juste un peu plus au nord, Argus Mazda ne rapporte de son côté aucun dommage matériel.

«Demandez-moi pourquoi. Je ne sais pas. On a été épargné, par miracle. J’ai vu un petit morceau de tôle et de la laine minérale, mais c’est tout», confirme le directeur général Carl Grenier.

D’autres concessionnaires automobiles contactés n’ont pas retourné les appels du Droit, tout comme l’entreprise Matériaux Bonhomme, dont le magasin Clôtures Bonhomme a subi d’importants dommages au toit.