Les ventes à la SAQ ont atteint 754,7 millions $, en hausse de 55,9 millions $, ou 8 %.

La SAQ se lève du bon pied

MONTRÉAL — La Société des alcools du Québec (SAQ) a débuté son exercice financier du bon pied en affichant une croissance de ses profits ainsi que de son chiffre d’affaires.

Pour la période de trois mois terminée le 23 juin, la société d’État a indiqué, vendredi, que son résultat net - qui est «entièrement remis au gouvernement du Québec» - avait été de 260 millions $, en hausse de 12 % par rapport à la même période l’an dernier.

De leur côté, les ventes ont atteint 754,7 millions $, en hausse de 55,9 millions $, ou 8 %.

Dans son rapport trimestriel, la SAQ a expliqué que la vigueur de l’économie ainsi qu’une hausse du nombre de touristes étaient des facteurs ayant contribué à un «environnement favorable à la croissance des ventes». La direction de la société d’État a dit être «satisfaite» de la performance au premier trimestre.

Exprimées en volume, les ventes du réseau de succursales ont affiché une progression de 7,6 % pour totaliser 39,7 millions de litres. Toutefois, du côté des grossistes-épiciers, les ventes en volumes ont diminué de 1 %, à 9,8 millions de litres.

Pour leur part, les charges nettes ont totalisé 119,2 millions $, en recul de 3,6 %, ou 4,4 millions $, par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent.

Exprimé en fonction des ventes, le ratio des charges nettes, exprimé en fonction des ventes, a affiché un taux de 15,8 % pendant les trois premiers mois de l’exercice, comparativement à 17,7 %, il y a un an.

Mercredi, les quelque 5500 membres du Syndicat des employés de magasins et de bureaux, affilié à la CSN, ont tenu une deuxième journée de grève, puisée dans un mandat de six journées dont ils s’étaient déjà dotés.

Les négociations se poursuivent. Le principal point en litige concerne le travail les week-ends, soit la période la plus achalandée de la semaine.