Pages Jaunes a continué de rebrasser ses cartes en remerciant son président et chef de la direction, Julien Billot, qui était en poste depuis presque trois ans et demi.

La réorganisation se poursuit chez Pages Jaunes

MONTRÉAL - Après plusieurs tentatives de relance, Pages Jaunes a continué de rebrasser ses cartes en remerciant son président et chef de la direction, Julien Billot, qui était en poste depuis presque trois ans et demi.
Cette nouvelle annoncée mercredi a été mal accueillie par les actionnaires, ce qui a fait plonger le titre de la société à la Bourse de Toronto. 
Les raisons précises du départ de M. Billot n'ont pas été dévoilées, mais le Français de 49 ans ne semblait plus bénéficier de la confiance du conseil d'administration.
« C'est le conseil qui a décidé qu'un nouveau dirigeant était nécessaire afin d'amener l'entreprise au niveau suivant », a expliqué la première directrice aux communications de Pages Jaunes, Joëlle Langevin.
Pages Jaunes n'a pas vu ses revenus croître depuis 2008. L'entreprise génère désormais la majorité de son chiffre d'affaires grâce à ses activités numériques, mais cela n'est pas suffisant pour contrebalancer le déclin du côté du secteur imprimé. M. Billot, qui a déjà quitté la société, est remplacé de façon intérimaire par le chef de la direction financière Ken Taylor, en poste depuis à peine quatre mois. Le processus visant à recruter un nouveau dirigeant a déjà été mis en marche.