La présidente du conseil d’administration de Via Rail, Françoise Bertrand, en a profité pour féliciter les travailleurs de Bombardier Transport de La Pocatière, dont elle a salué l’expertise.

La Pocatière: contrat de 54 M$ pour Bombardier

LA POCATIÈRE — L’heure était à la bonne humeur, mardi, à La Pocatière. Devant les employés, Via Rail a annoncé qu’elle accordait un contrat de 54 millions $ pour la rénovation de 17 wagons à l’usine de Bombardier Transport de La Pocatière.

Ce contrat, qui a été obtenu à l’issue d’un appel d’offres international qui ne comportait aucune exigence de contenu canadien, consolidera 80 à 100 emplois à l’usine du Bas-Saint-Laurent. Les voitures qui seront rénovées datent des années 1948 à 1954. Elles font partie de la flotte AES de Via Rail, qui est la plus vieille génération faisant partie de l’équipement du transporteur ferroviaire. Ces véhicules devront être livrés d’ici 2020. 

«Le mandat qu’on confie à Bombardier aura ses défis d’ingénierie, a souligné le président et chef de la direction de la société d’État, Yves Desjardins-Siciliano. C’est d’ailleurs pour ça qu’on a choisi Bombardier Transport.» 

Chacun de ces wagons sera reconfiguré afin d’être notamment équipé de deux élévateurs pour fauteuils roulants, de toilettes accessibles aux personnes handicapées, d’écrans d’affichage et de systèmes Wi-Fi. Le design intérieur sera repensé afin de rendre les voitures modernes et confortables. La mécanique, les systèmes de chauffage ainsi que les composants électriques et électroniques seront mis à jour.

Appel d’offre rigoureux

«Les 17 voitures qui vont être fabriquées ici le sont après un processus d’appel d’offres rigoureux, ouvert et transparent qui décrète que Bombardier est le meilleur pour faire ces voitures, a tenu à préciser la présidente du conseil d’administration de Via Rail, Françoise Bertrand. C’est vraiment votre travail de réputation mondiale qui est reconnue aujourd’hui.»

Des espoirs sont aussi permis chez Bombardier depuis l’annonce du ministre des Transports du 19 mars à Etobicoke, en Ontario. «Mon gouvernement versera des fonds à Via Rail pour remplacer sa flotte existante par de nouveaux trains dans le corridor Québec-Windsor», a confirmé Marc Garneau à La Pocatière. L’entrée en service de ces 32 voitures bidirectionnelles est prévue pour 2022. Encore une fois, l’appel d’offres ne comportera aucune exigence de contenu canadien. «L’expertise existe à La Pocatière, a assuré le président-directeur général pour les Amériques de Bombardier Transport, David Van der Wee. Nous allons compétitionner. J’ai confiance en mon équipe.»

+

UNE ANNONCE QUI SE FAIT ATTENDRE

Bien que l’annonce de mardi soit bien accueillie par le milieu, il n’en demeure pas moins que l’inquiétude demeure pour 200 autres travailleurs de Bombardier à La Pocatière qui risquent de perdre leur emploi à l’automne avec la fin du contrat des voitures du métro Azur. 

Les employés et les élus de La Pocatière attendent avec impatience l’annonce promise par Québec. «On demeure confiants que le premier ministre Philippe Couillard va venir faire une annonce ici, a indiqué le président du syndicat des travailleurs de Bombardier à La Pocatière, Mario Guignard. Il l’avait promis. Il se doit de la faire.»

Le préfet du Kamouraska espère que Québec annoncera le contrat du renouvellement des voitures Azur. Entre-temps, Yvon Soucy se réjouit de l’octroi du mandat par Via Rail. «On est contents parce qu’on ne voyait pas venir cette annonce-là, s’est exclamé Yvon Soucy. De voir qu’on peut obtenir un contrat de rénovation de voitures, c’est intéressant. Ici, on fait beaucoup de matériel neuf. Ça peut être un créneau pour l’usine de La Pocatière. C’est avec une diversité de contrats qu’on assurera l’avenir de l’usine.»