L’entreprise britanno-colombienne Lomiko Metals, qui fait de l’exploration depuis trois ans sur 42 claims miniers entre Duhamel et Lac-des-Plages, affirme que la région a le potentiel pour devenir un centre d’extraction majeur de graphite.
L’entreprise britanno-colombienne Lomiko Metals, qui fait de l’exploration depuis trois ans sur 42 claims miniers entre Duhamel et Lac-des-Plages, affirme que la région a le potentiel pour devenir un centre d’extraction majeur de graphite.

La mobilisation prend de l’ampleur dans la Petite-Nation

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Article réservé aux abonnés
L’inquiétude grimpe en flèche depuis quelques semaines à Duhamel et Lac-des-Plages, dans la Petite-Nation, depuis que l’entreprise britanno-colombienne Lomiko Metals a dévoilé les résultats d’une évaluation économique préliminaire démontrant le potentiel d’exploitation d’une mine à ciel ouvert de graphite avec une production étalée sur près de 15 ans.