Le directeur général de la fromagerie St-Albert, Éric Lafontaine, en compagnie de son prédecesseur, Réjean Ouimet

La fromagerie St-Albert a 125 ans

L’Est ontarien célèbre un anniversaire bien spécial : la fromagerie St-Albert souffle ses 125 bougies cette année. Véritable pilier économique au sein de la communauté, l’institution fromagère fait aussi partie intégrante de l’histoire de la région.

Les dirigeants de l’entreprise s’entendent pour dire qu’il s’agit d’une célébration unique au pays. « Une coopérative franco-ontarienne, il n’y en a pas, on est la seule », remarque le directeur général de la fromagerie, Éric Lafontaine.

Son prédécesseur, Réjean Ouimet, abonde dans le même sens. Celui-ci souligne l’apport de la communauté, qui a toujours contribué au succès de la fromagerie, depuis sa fondation jusqu’à aujourd’hui. « C’est ce qui nous fait vivre. Ils ont toujours été là, même en partant la compagnie, il y avait toujours le grand soutien de la communauté. Les curés, le magasin général, les clients… C’est une roue qui tourne. »

Communauté résiliente

M. Ouimet se souvient particulièrement du soutien qu’avait obtenu l’entreprise au lendemain de l’incendie qui avait ravagé la fromagerie St-Albert en 2013. « On a eu plusieurs embûches, mais le pire, c’est l’incendie. Aujourd’hui, les ventes augmentent tout le temps. C’est grâce aux clients. La communauté, c’est notre richesse, et c’est bien spécial », s’émeut-il.

La fromagerie St-Albert fête ses 125 ans d’existence en 2019.

Le directeur général Lafontaine se souvient de cette journée remplie d’émotions. « J’étais à la maison en train de déjeuner avec mon bébé et ma femme. Quand le téléphone a sonné, je n’étais pas certain de la gravité de la situation, mais quand j’ai entendu le trémolo de la voix à l’autre bout du fil, j’ai compris que c’était sérieux. »

Le 3 février 2013, un incendie ravageait la fromagerie St-Albert.

Arrivé sur les lieux, M. Lafontaine était parmi les nombreux membres de la communauté à observer le fromage d’une valeur approximative de 4 millions $ fondre devant leurs yeux. Mais au lendemain, les décombres toujours tièdes, les employés de la fromagerie étaient déjà en « mode solution ». 

Trente-deux semaines plus tard, la première pelletée de terre officielle marquait le début des travaux de reconstruction de l’édifice. 

Aujourd’hui, la fromagerie compte plus de 2000 points de vente en Ontario et au Québec. Le chiffre d’affaires de l’entreprise se situe au-dessus des 40 millions $, affirme M. Ouimet, qui y travaille encore à temps partiel. Celui-ci soutient aussi que ce morceau de l’histoire qu’est la fromagerie St-Albert fait rouler l’économie de la région, entre autres en générant environ 180 emplois et en distribuant 10 millions $ en salaires.

À l’occasion du 125e de la fromagerie, une programmation est prévue tout au long de l’année, avec plusieurs événements commandités par la fromagerie et organisés par le Groupe communautaire St-Albert. Les profits de ces événements seront redistribués aux différents services pour la communauté. 

« Si on a survécu 125 ans, c’est parce qu’on a su faire preuve de résilience. On s’est tenu ensemble, les employés et la communauté, on a travaillé fort. On veut vraiment redonner à la communauté », conclut M. Lafontaine.