Le président et fondateur de Brigil, Gilles Desjardins

La construction de Petrie's Landing se poursuit

Les résidents d'Orléans pourront emménager à l'automne 2018 dans la Tour II du projet domiciliaire Petrie's Landing, a annoncé mardi le président et fondateur de Brigil, Gilles Desjardins.
L'ambiance était à la fête, mardi soir, sur le site de Petrie's Landing, à Orléans, alors que l'entreprise Brigil a célébré l'inauguration de la construction de la Tour II, ainsi que la mise en vente des unités de la Tour III.
« La Tour II a 144 unités, et on a déjà vendu 114 unités, a indiqué M. Desjardins. On libère aujourd'hui [mardi] la liste de prix de la Tour III, et on prévoit avoir une centaine de contrats d'ici juin 2018. » Les résidents de la Tour III pourront y emménager à l'été 2020. 
L'homme d'affaires se réjouit de l'engouement des citoyens pour son projet de 2 500 unités, d'une valeur totale de plus d'un milliard de dollars.
« On fête, on est très heureux ! C'est un projet qu'on caresse à tous les jours depuis tellement longtemps, a-t-il poursuivi. On y met notre coeur et notre passion. Ça demande beaucoup d'efforts et, une journée comme aujourd'hui, c'est comme notre cadeau. »
Même si les travaux pour la Tour II sont commencé depuis novembre dernier, l'équipe de Brigil a tenu à inaugurer l'installation de la grue de cette deuxième tour.
« Quand il y a beaucoup de tours en construction dans une ville, ça signifie que l'économie est en santé, qu'elle est prospère, dynamique », a mentionné M. Desjardins.
Les édifices, érigés devant la rivière des Outaouais, à 21 kilomètres du centre-ville d'Ottawa, seront couronnés d'une piscine, d'un spa, d'une cuisine extérieure avec barbecue, d'une salle de gym et d'une aire de relaxation.
« Comme les jeunes disent, on a mis la totale ! », s'est-il exclamé.
Conçu pour tous
Alors que M. Desjardins souligne que les condominiums de Petrie's Landing sont « conçus pour tous », il estime qu'ils sont toutefois « idéals pour les retraités ou les professionnels », puisque ces unités d'habitation seront « luxueuses et sans entretien ».
« Il y a des gens qui veulent changer leur style de vie, quitter leur maison unifamiliale pour emménager dans une résidence qui ne nécessite pas d'entretien », a-t-il expliqué.
Brigil travaille également sur une quinzaine d'autres développements, dont un projet de 14 étages et 137 unités à Ottawa, le '460 St-Laurent', qui sera complété le 1er septembre prochain.