Selon la SCHL, le taux annuel désaisonnalisé des mises en chantier s’est établi à 207 968 unités pour le premier mois de l’année, contre 213 630 en décembre.

La cadence annuelle des mises en chantier a ralenti

La cadence annuelle des mises en chantier a ralenti en janvier, par rapport à décembre, a indiqué vendredi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Selon l’agence fédérale, le taux annuel désaisonnalisé des mises en chantier s’est établi à 207 968 unités pour le premier mois de l’année, contre 213 630 en décembre.

Les économistes tablaient sur une cadence annualisée de 205 000 unités pour janvier, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Le nombre annualisé de mises en chantier dans les centres urbains a diminué de 2,1 % en janvier pour s’établir à 190 912 unités, les mises en chantier de maisons individuelles dans les centres urbains ayant chuté de 10,4 % pour atteindre 44 559 unités. Le nombre annualisé de projets de logements collectifs, tels que les copropriétés, les appartements et les maisons en rangée, a augmenté de 0,7 % pour atteindre 146 353 unités.

Les mises en chantier dans les régions rurales ont été estimées à un nombre annuel corrigé des variations saisonnières de 17 056 unités.

Selon la SCHL, la moyenne mobile sur six mois du nombre annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier s’est établie à 208 131 en janvier, contre 207 171 en décembre.