Pour l’année financière 2017, ce sont 243 039 $ qui ont été dépensés par des employés, des cadres ou des membres de la haute direction, incluant les membres du conseil d’administration, dont 8154 $ pour des parties et des tournois de golf.

Investissement Québec: plus de 2,3 M$ pour du «développement d’affaires»

EXCLUSIF / Depuis 2011, Investissement Québec a déboursé plus de 1,85 million $ dans des activités liées à du «développement d’affaires», a appris Le Soleil. L’argent a entre autres servi pour des parties de golf, des matchs de hockey, des activités de réseautage et des dîners. À ce montant, il faut également ajouter les tarifs pour la location annuelle de l’ancienne loge de la société d’État au Centre Bell. On parle de plus de 150 000 $ par année entre 2012 et 2015.

Selon des données obtenues en vertu de la Loi de l’accès à l’information, par année, Investissement Québec injecte entre 240 000 $ et 320 000 $ pour améliorer, développer ou maintenir ses relations d’affaires avec ses clients ainsi que ses partenaires. 

Pour l’année financière 2017, ce sont 243 039 $ qui ont été dépensés par des employés, des cadres ou des membres de la haute direction, incluant les membres du conseil d’administration, dont 8154 $ pour des parties et des tournois de golf. En 2016, la facture avait atteint 261 735 $, puis 258 947 $ en 2015 et 279 899 $ l’année précédente. 

Dans un article du Journal de Montréal, on peut lire que le prix de la loge en 2012-2013 d’Investissement Québec au Centre Bell était d’environ 164 000 $ et les frais déboursés pour cette même année entre autres en nourriture et en alcool ont été de 84 460 $. Pour un total de 248 460 $. Si on ajoute à ce montant les investissements pour le golf, 27 610 $ en 2012-2013, ce sont 276 070 $ qui ont été injectés dans des événements sportifs. 

«Dans nos données pour le développement d’affaires, nous ne tenons pas compte du prix de location pour la loge. Cela comprend seulement les dépenses des individus lors de l’utilisation», explique la directrice principale des affaires publiques chez Investissement Québec, Isabelle Fontaine. «La loge, c’était un héritage de la Société Générale de financement (SGF) lors de notre fusion en 2011. En 2015, avec l’actuel pdg, Pierre Gabriel Côté, nous avons mis fin à cela», poursuit-elle.

En 2012, un accord avec l’organisation du Tricolore avait été signé pour la location d’une loge jusqu’en 2017. Le montant de la facture devait dépasser le million de dollars. Le contrat a été résilié en 2015. Malgré ce changement de cap, force est de constater que les investissements sont demeurés similaires les années suivantes.

Mardi, la société d’État n’était toujours pas en mesure de chiffrer les retombées financières en lien avec ces nombreux événements.

Dans sa réponse, Investissement Québec refuse de fournir la liste complète des activités depuis 2011, se réfugiant derrière une douzaine d’articles de loi. En janvier dernier, elle avait pourtant accepté de révéler les montants dépensés au cours des dernières années pour des parties de golf.

En 2015, Pierre Gabriel Cote, actuel pdg d’Investissement Québec, avait travaillé à résilier un accord avec le Canadien de Montréal pour la location d’une loge au Centre Bell qui coûtait plus de 150 000 $ par année.

Transparence

Pour le directeur de la Fédération canadienne des contribuables (FCC), Carl Vallée, Investissement Québec devrait se monter plus transparente avec l’argent des contribuables. Il déplore également le fait que la société d’État refuse de fournir la liste des événements et les résultats de ces démarches.

«Il faut plus de transparence. Il faudrait expliquer aux contribuables en quoi ils ont gagné avec ce 1,8 million $. Sinon, il ne faut pas dépenser cet argent», fait-il valoir. «Tu ne peux pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Il faut pouvoir démontrer la nécessité de ces dépenses. Il faut pouvoir les justifier. S’il n’y a pas de retombées, je pense qu’on est en droit de se questionner sur la pertinence de dépenser autant d’argent», poursuit-il.

Du côté d’Investissement Québec, Mme Fontaine martèle que les sommes dépensés en lien avec du développement d’affaires sont très modestes. Dans un premier entretien téléphonique, elle précisait qu’on ne retrouvait aucun investissement dans ces données pour des spectacles ou pour des billets de hockey du Canadien. En fin de journée, elle avait revu sa position.

«Ces investissements ne représentent même pas un demi-% du financement octroyé annuellement via nos fonds propres pour soutenir des projets locaux qui contribuent à la création ou au maintien de milliers d’emplois dans les régions», conclut la porte-parole. 

+

SOMMES INVESTIES DANS LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES

  • 2011: 171 724,04 $
  • 2012: 317 295,59 $
  • 2013: 317 011, 50 $
  • 2014: 279 899,77 $
  • 2015: 258 947,30 $
  • 2016: 261 735,75 $
  • 2017: 243 039,51 $

Source: Investissement Québec