D’ici un an, les premiers branchements à internet haute vitesse seront effectués grâce à l’implantation d’un réseau de fibre optique.

Internet haute vitesse disponible dans un an à Cantley

Les premiers branchements à Internet haute vitesse à Cantley grâce au nouveau réseau de fibre optique commenceront à l’automne 2020, si tout se déroule comme prévu.

Ottawa et Québec ont annoncé en février dernier un investissement de 3,5 millions $ pour brancher les foyers et les entreprises de la municipalité rurale dépourvus d’une connexion à haut débit. Présentement, l’accès à Internet se fait au moyen de la connexion téléphonique DSL.

C’est l’entreprise à but non lucratif cantléenne 307net qui s’occupe du projet de plus de 7 millions $ avec des partenaires comme Telecon, un chef de file en infrastructure de réseaux de télécommunications. Le travail est colossal puisque chaque poteau de services publics doit être évalué pour qu’il puisse supporter l’ajout de l’équipement de fibre optique. Des poteaux pourraient devoir être remplacés.

Un centre de données et un centre d’exploitation du réseau devront aussi être construits, a précisé le fondateur de 307net, John Lomoro, quelques instants avant de participer mercredi soir à une session d’information avec les citoyens sur le déploiement du réseau de fibre optique.

L’été 2020 servira notamment au déploiement des câbles et aux branchements vers les résidences des gens qui voudront s’abonner au service. Les citoyens du secteur du Mont Cascades et de la montée de la Source, entre autres, figurent parmi ceux qui seront de la première phase du projet de réseau de fibre optique de 307net. Tous les résidents des secteurs ciblés par l’entreprise devraient pouvoir être branchés à Noël 2020. La Municipalité de Cantley estime à 1088 le nombre de foyers qui pourront être desservis par le réseau.

La mairesse de Cantley, Madeleine Brunette, a bien hâte de voir le projet terminé.

« C’est quand même incroyable à dire. Nous sommes quand même à 15 minutes de la ville, à une vingtaine de minutes de la colline Parlementaire, et nous avons une moins bonne connectivité que beaucoup de gens en Gaspésie », a-t-elle illustré lors d’une entrevue téléphonique avec Le Droit.

Mme Brunette a indiqué que la situation actuelle affecte des commerces qui perdent de la clientèle en raison d’un réseau cellulaire et internet inadéquat ou absent.

« Ça a un impact sur les entreprises, a-t-elle spécifié. Nous avons aussi de plus en plus de demandes de la part des courtiers immobiliers qui veulent savoir s’il y a du réseau ou s’il y en aura dans tel ou tel secteur. Ça pèse de plus en plus dans la décision des gens d’aménager dans les endroits plus éloignés de Cantley. Ce sont des enjeux ».

« D’être partenaire avec 307net nous permettra d’augmenter notre accessibilité et l’intérêt des gens de venir s’installer à Cantley, et ça aura des retombées économiques », a continué la mairesse.

307net envisage aussi de fournir grâce à son réseau de fibre optique des services de télévision et de téléphonie sur internet (VOIP).

La phase 2 du projet vise à prolonger le réseau de fibre optique vers d’autres régions.

« Plus vous allez vers le nord, moins il y a de services. Nous parlons avec d’autres municipalités dans le Pontiac, dans la Vallée-de-la-Gatineau, à Val-des-Monts, à La Pêche, à Chelsea. Notre réseau sera capable de prendre de l’expansion et de coûter moins cher puisque nous n’aurons pas à dépenser deux millions $ sur un autre centre de données. Nous pourrons travailler depuis celui que nous aurons pour offrir les services aux autres », a expliqué M. Lomoro.