Le trajet Montréal-Toronto est le seul candidat canadien retenu parmi les dix propositions internationales présentées à la firme américaine Hyperloop One.

Hyperloop : Montréal, un candidat sérieux

Le couloir entre Montréal et Toronto compte parmi les candidats les plus sérieux à l'implantation d'un système hyperloop qui abaisserait de cinq heures à 39 minutes le temps de voyage entre les deux métropoles.
Ce trajet est le seul candidat canadien retenu parmi les dix propositions internationales présentées à la firme américaine Hyperloop One. Sa viabilité commerciale sera maintenant étudiée.
L'hyperloop est une technologie mise de l'avant par l'homme d'affaires et inventeur canado-américain Elon Musk - le fondateur de compagnies comme Tesla, Paypal et Space X. Des capsules placées à l'intérieur d'un long cylindre à faible pression seraient propulsées par électricité et magnétisme à des vitesses comparables à celle d'un avion de ligne.
Le lien Montréal-Toronto a été proposé par la branche canadienne du géant américain de l'ingénierie AECOM, et comprendrait un arrêt à Ottawa; le déplacement entre Toronto et Ottawa prendrait 27 minutes, et celui entre Ottawa et Montréal 12 minutes.
Dans un deuxième temps, le lien serait prolongé vers l'ouest, vers Détroit, et vers l'est, vers Buffalo, Chicago, New York et Boston.
La proposition souligne qu'un lien entre les ports du Canada et un réseau bien développé permettrait de livrer les marchandises en seulement quelques heures, au lieu de quelques jours.
On compte parmi les neuf autres propositions quatre liens aux États-Unis, deux au Royaume-Uni, deux en Inde et un au Mexique.