La perte nette de CannTrust a atteint 25,5 millions $, soit 26 cents par action, au plus récent trimestre.

Hausse de revenus malgré une perte nette pour CannTrust

L’action de CannTrust a plogné jeudi de 19 % après que le producteur de cannabis a dévoilé une perte nette pour son quatrième trimestre, malgré une hausse de ses revenus attribuable à la légalisation de la marijuana récréative.

Malgré la réaction des investisseurs, le chef de la direction du producteur autorisé, Peter Aceto, estime que CannTrust est «là où elle devrait se trouver», avec de solides données fondamentales et des produits qui plaisent aux consommateurs.

«Oui, il y a place à l’amélioration dans certains secteurs. Nous investissons dans nos activités», a indiqué M. Aceto lors d’une entrevue.

«Alors, en bout de ligne, nous croyons que nous devons continuer à nous concentrer sur les choses dans lesquelles nous sommes vraiment bons. Et je crois que les marchés vont reconnaître cela. (...) Nous sommes très optimistes face à l’avenir.»

La société de Vaughan, en Ontario, a vu ses revenus nets atteindre 16,2 millions $ au cours du trimestre clos le 31 décembre, en hausse de 132 % par rapport à la même période un an plus tôt.

La perte nette de CannTrust a atteint 25,5 millions $, soit 26 cents par action, au plus récent trimestre, comparativement à un bénéfice net de 6,3 millions $, ou 8 cents par action, pour le même trimestre en 2017.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un chiffre d’affaires de 21,2 millions $ et à une perte nette de 6,4 millions $, ou 4 cents par action, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

CannTrust a expliqué que ses dépenses d’exploitation avaient été plus importantes au cours du trimestre, en raison, notamment, des coûts de marketing liés au lancement de ses marques récréatives, de l’embauche de personnel et des coûts pour son inscription à la Bourse de Toronto.

L’action de CannTrust a retraité jeudi de 2,55 $, soit 19 %, pour clôturer à 10,90 $ à la Bourse de Toronto.