Les revenus tirés des colis pour le secteur Postes Canada ont augmenté de 110 millions $, soit 24,6 %, au cours du trimestre clos le 31 mars, pour s’établir à 593 millions$

«Forte croissance» chez Postes Canada

MONTRÉAL — Postes Canada a affiché vendredi un profit pour son premier trimestre, ce que la société de la Couronne a attribué à la «forte croissance» de son secteur des colis et de la livraison des achats en ligne des Canadiens.

Les revenus tirés des colis pour le secteur Postes Canada ont augmenté de 110 millions $, soit 24,6 %, au cours du trimestre clos le 31 mars, pour s’établir à 593 millions$, tandis que les volumes de ces activités ont progressé de 17 millions d’articles, ou 33 %. Ces croissances s’expliquent par la croissance continue du cybercommerce et par les efforts déployés pour se démarquer de la concurrence, a expliqué l’entreprise.

Les revenus du courrier transactionnel - principalement des lettres, des factures et des relevés - ont reculé de 46 millions $, ou 4,1 %, pour se chiffrer à 776 millions $, pendant que les volumes ont diminué de 4,0 %. Dans ce secteur, les revenus du service Poste-lettres national, la plus grande catégorie de produits, ont chuté de 1,6 % et ses volumes ont cédé 2,4 %. Postes Canada a attribué ce déclin à l’usage croissant des solutions numériques par les consommateurs et les entreprises, ce qu’elle a identifié comme «un des plus grands défis que doit relever» l’entreprise.

Le secteur Postes Canada a réalisé, dans son ensemble, un bénéfice net de 55 millions $, une amélioration de 53,4 % par rapport à celui de 36 millions $ affiché pour la même période l’an dernier.

En tout, le Groupe d’entreprises Postes Canada - qui comprend Postes Canada et les filiales Investissements Purolator, Innovapost et Groupe SCI -, a affiché vendredi une un bénéfice net du premier trimestre de 74 millions $, en hausse de 52,5 % par rapport à celui de 48 millions $ de la même période l’an dernier.

Le groupe d’entreprises a vu ses revenus atteindre 2,16 milliards $ au cours du plus récent trimestre, ce qui représentait une hausse de 6,0 % par rapport à la même période l’an dernier.