Financement de 70 millions$ pour HEXO

MONTRÉAL — Le producteur de cannabis Hexo, qui vient de lancer un avertissement sur ses résultats, a obtenu un placement de 70 millions $ auprès d’un groupe dans lequel figure notamment son président-directeur général, ce qui a été accueilli favorablement par les investisseurs.

À la Bourse de Toronto, mercredi, le titre de la société établie à Gatineau a bondi de 10 pour cent, pour clôturer à 3,51 $, en hausse de 12 cents, ou 3,6 pour cent.

Toutefois, ce nouveau financement, sous forme de débentures convertibles, fait en sorte qu’il faudra plus de temps que prévu à la société pour finaliser ses résultats de fin d’année, dont la divulgation a été retardée jusqu’à lundi.

La somme, obtenue auprès d’un groupe d’investisseurs incluant entre autres son président-directeur général, Sébastien St-Louis, quatre administrateurs de la compagnie et d’autres actionnaires, sera allouée au fonds de roulement du principal fournisseur de la Société québécoise du cannabis (SQDC).

« La confiance placée dans Hexo, témoignée par ce placement privé de 70 millions $, est preuve de la valeur que la société s’attend à offrir aux actionnaires », a souligné M. St-Louis, dans un communiqué.

À la fin du troisième trimestre terminé le 30 avril, Hexo disposait d’une « trésorerie, des équivalents de trésorerie et des placements à court terme » de 173 604 $ et d’un fonds de roulement de 219 120 $. Le producteur de cannabis avait également accès à une facilité de crédit de 65 millions $.

Après la clôture, les débentures porteront un intérêt de 8 pour cent et leur échéance est prévue dans trois ans. Après un an, elles seront convertibles en actions ordinaires de Hexo à un prix de conversion de 3,16 $.

« De voir les membres de la direction et du conseil d’administration joindre le geste à la parole devrait procurer une certaine confiance aux investisseurs à l’égard de la valorisation de Hexo et en raison de l’optimisme de ces derniers », a estimé John Chu, de Desjardins Marchés des capitaux, dans une note.

Hexo devait initialement dévoiler ses résultats du quatrième trimestre et de fin d’exercice jeudi. Le 10 octobre, l’entreprise avait signalé que ses revenus nets seront largement inférieurs aux attentes, en plus de retirer ses prévisions pour 2020.

La société devrait générer des recettes nettes oscillant entre 14,5 millions $ et 16,5 millions $ pour la période de trois mois terminée le 31 juillet, soit environ 40 pour cent de moins que ce qui était prévu.

De plus, au début du mois, Hexo avait annoncé le départ de son chef de la direction financière, Michael Monahan, après seulement quatre mois en poste. La nouvelle avait soulevé des interrogations chez certains analystes, qui se demandaient si ce départ ne cachait pas autre chose.

Le producteur québécois a vu ses activités croître rapidement au cours des dernières années.