Google prévient les utilisateurs de téléphones intelligents et autres appareils munis de processeurs ARM qu’une mise à jour logicielle est nécessaire pour protéger leurs données personnelles.

Faille de sécurité chez Google

TORONTO — Google prévient que la toute nouvelle faille de sécurité découverte sur les processeurs Intel, et qui touche de nombreux modèles d’ordinateurs, menace aussi les téléphones intelligents et les tablettes.

La nouvelle a commencé à se propager, mercredi, à propos d’un mystérieux problème touchant les disques durs et qui pourrait rendre accessible aux pirates informatiques les données personnelles et les mots de passe des utilisateurs.

Pire encore, les consommateurs ont été avertis qu’une mise à jour logicielle pourrait permettre de colmater la brèche de sécurité, mais risquait de ralentir leur ordinateur. Un effet secondaire qui n’a toutefois pas encore été démontré.

Alors que le problème avait d’abord été identifié sur les ordinateurs fonctionnant avec un processeur Intel, Google affirme que les disques durs AMD, le plus important compétiteur d’Intel, sont aussi menacés par la même faille.

Par ailleurs, Google prévient les utilisateurs de téléphones intelligents et autres appareils munis de processeurs ARM qu’une mise à jour logicielle est nécessaire pour protéger leurs données personnelles.

Une équipe de chercheurs de Google avait découvert l’an dernier le problème, qui implique trois failles distinctes touchant les disques durs, et l’industrie informatique collabore depuis en secret pour trouver une solution.

De grandes entreprises informatiques, dont Google et Intel, prévoyaient dévoiler les détails du problème la semaine prochaine, au moment où les mises à jour logicielles seraient prêtes pour protéger les utilisateurs, mais une fuite de la nouvelle les a devancés.

Minimiser les inquiétudes

Dans un communiqué publié mercredi, Intel a tenté de minimiser les inquiétudes du public en avançant que les pirates « n’ont pas la capacité de corrompre, modifier ou supprimer les données ». Intel assure que les conséquences de la mise à jour logicielle sur la performance des appareils « devraient être sans importance ».

AMD croit que la faille représente un « risque presque zéro » pour les consommateurs et que la correction aura un « impact négligeable sur la performance ».

Les utilisateurs de Linux peuvent déjà télécharger la mise à jour corrective, alors que Microsoft envoie graduellement des mises à jour à ses utilisateurs.

Apple n’a toujours pas donné de détails sur la manière dont elle entend protéger ses systèmes d’exploitation.

Google affirme que les appareils fonctionnant sous Android qui ont déjà installé la plus récente mise à jour sont protégés, alors que les utilisateurs du fureteur Chrome et des appareils Chromebook devraient avoir à télécharger une mise à jour.