Et si on s'inspirait des étoiles ?

CHRONIQUE - COLLABORATION SPÉCIALE / Depuis quelques années, plusieurs organismes et entreprises explorent de nouveaux modèles pour se regrouper, être efficaces, réaliser des projets d'envergure, créer de la richesse... et changer le système ! Alors, pourquoi créer une nouvelle entité, un organisme, une entreprise ou un réseau quand il y en a déjà en abondance dans notre communauté ?
Une constellation m'apparaît être une piste intéressante car c'est une manière efficace de coordonner un ensemble de parties intéressées qui désire fondamentalement collaborer pour répondre à un besoin ou réaliser une vision commune sans avoir à créer de nouvelle organisation. Cette approche inédite permet de reconnaître et d'impliquer les forces vives, les actrices et les acteurs qui ont des idées, conscients de leur environnement et prêts à s'investir dans un écosystème de collaboration organisationnelle. Il s'agit non seulement d'obtenir des résultats à court terme mais bien de créer un impact significatif dans la société. En équilibrant le chaos et l'ordre, l'énergie et la structure, ce modèle de gouvernance collaborative s'appuie sur des partenariats novateurs et des réseaux structurants.
Principes fondamentaux 
La vision globale, le plan stratégique et la raison d'être de la collaboration sont compris et les partenaires y adhèrent pleinement. L'équilibre entre les rôles, les responsabilités, une vision commune et partagée, des stratégies et une planification permettent l'émergence de partenariats vigoureux et surtout la réalisation d'initiatives pertinentes. Le travail collaboratif satisfait les besoins des partenaires. La gouvernance est souple et efficiente, voire même décentralisée. La structure est aussi légère et se dissout naturellement quand les objectifs sont rencontrés. Le leadership et la charge de travail sont équilibrés selon le type de défi et les compétences respectives des partenaires. 
Espace de partage
Les coûts administratifs et d'infrastructure sont minimisés en éliminant le besoin d'un organisme parapluie. Cela fait en sorte que les groupes ne créent pas de nouvelle entité qui risquerait de compétitionner avec leur propre organisation. Le cadre du travail et de la représentation est établi entre les partenaires - ce qui permet de construire un espace de partage de connaissances et de pratiques. Les membres et le partenariat sont flexibles et capables de se mobiliser rapidement pour identifier les enjeux et bénéficier des opportunités.
Constellation économique
D'abord et avant tout, le travail d'une constellation vise l'action car le modèle permet d'optimiser l'énergie du groupe et de s'adapter aux opportunités émergentes. Les nouvelles idées prennent forme, l'intérêt de chacune des parties intéressées est pris en compte tout en veillant aux intérêts collectifs ou convergents et les besoins pour lesquels la collaboration prend tout son sens.
Imaginons une constellation économique dans la grande région de la capitale nationale ! Si toutes les entités actives en économie privée, publique et sociale, francophones et anglophones d'Ottawa élaboraient une vision commune et alignaient leur travail, la seule limite que nous aurions, ce serait notre imagination !
Ethel Côté est la présidente de mécènESS & Institut social.