Le syndicat avertit qu’une grève générale illimitée sera déclenchée mardi à 23 h 59, si aucune entente de principe n’est intervenue d’ici là, à la fois sur les clauses normatives et monétaires.

Entretien ménager: menace de grève des travailleurs

MONTRÉAL — Plus de 6000 travailleurs de l’entretien ménager travaillant sur un vaste territoire allant de Gatineau à Trois-Rivières en passant par Montréal menacent de déclencher la grève, mardi soir, si aucune entente n’est intervenue d’ici là pour renouveler la convention collective.

Ces 6000 travailleurs, souvent des personnes immigrantes, sont membres de la section locale 800 de l’Union des employés de service, affiliée à la FTQ. Ils travaillent pour différents entrepreneurs privés, qui font en sous-traitance l’entretien ménager d’immeubles de bureaux, de centres commerciaux, par exemple.

Il y a toutefois espoir : le syndicat avait prévu tenir des assemblées générales, dimanche, mais il a annoncé vendredi qu’il les annulait, afin de poursuivre les discussions avec l’association des employeurs.

Il y a eu plusieurs séances de négociation, en présence d’un conciliateur, ce qui a permis aux discussions de progresser, à tout le moins sur les clauses normatives, a indiqué au cours d’une entrevue vendredi Raymond Larcher, président de l’UES-800. « On a espoir qu’il y ait un déblocage », a-t-il dit.

Les demandes normatives touchent notamment les mouvements de personnel, a-t-il expliqué, puisque les employés peuvent être transférés d’un édifice à l’autre, parfois à plusieurs kilomètres de chez eux. Le syndicat essaie de limiter de tels mouvements.

Le syndicat souhaite aussi aborder les questions monétaires ce week-end, soit des hausses de salaire, l’ajout de congés et de journées de vacances, des congés de maladie et des primes de quarts de travail.

Malgré les récents progrès à la table de négociation, le syndicat avertit qu’une grève générale illimitée sera déclenchée mardi à 23 h 59, si aucune entente de principe n’est intervenue d’ici là, à la fois sur les clauses normatives et monétaires.