Le marchand de thé a annoncé vendredi que Roland Walton - un ancien président chez Tim Hortons Canada - avait démissionné de ses fonctions.

Élu au conseil de DavidsTea, Walton démissionne après un mois

MONTRÉAL — Un mois après avoir repris le contrôle des Thés DavidsTea, le cofondateur du détaillant québécois, Herschel Segal, perd déjà un des membres de son équipe d’administrateurs.

Le marchand de thé a annoncé vendredi que Roland Walton — un ancien président chez Tim Hortons Canada — avait démissionné de ses fonctions.

Celui-ci faisait partie de l’équipe d’administrateurs proposés par M. Segal dans le cadre de son offensive, qui a été couronnée de succès le mois dernier, visant à remplacer le conseil d’administration de DavidsTea.

À LIRE AUSSI 

DavidsTea: l’équipe du cofondateur Herschel Segal l’emporte

«Nous remercions Roland Walton pour sa contribution, particulièrement pendant la période qui a précédé la dernière assemblée annuelle des actionnaires, et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses projets», a souligné l’homme d’affaires âgé de 87 ans, dans un communiqué, sans fournir plus de détails sur les raisons entourant le départ de M. Walton.

DavidsTea a indiqué que son comité des ressources humaines et de la rémunération avait été mandaté afin de pourvoir le poste vacant au conseil d’administration.

Après avoir remporté son bras de fer lors de l’assemblée annuelle de l’entreprise, M. Segal, également fondateur du détaillant de vêtements Le Château, est devenu le chef de la direction intérimaire à la suite de la démission de l’ex-patron David Silver.

Celui-ci avait estimé que DavidsTea était capable de renouer avec la rentabilité dès la prochaine année, même si une autre vague de changements pointe à l’horizon.

Le plan de M. Segal, qui avait claqué la porte du conseil en mars dernier, consiste entre autres de se concentrer sur les activités canadiennes de l’entreprise et de trouver un éventuel partenaire aux États-Unis. Le détaillant exploite 190 boutiques au Canada ainsi que 49 autres au sud de la frontière.

L’homme d’affaires est le plus important actionnaire de la chaîne établie à Montréal puisqu’il détient plus de 46 pour cent des titres en circulation par l’entremise de sa société Placements Mauvais Jours.

DavidsTea avait fait son entrée au Nasdaq en juin 2015 dans le cadre de son plan d’expansion, pour ensuite entamer une glissade boursière. Au premier trimestre terminé le 5 mai, l’entreprise a perdu 1,2 million $ comparativement à une perte de 362 000 $ pour la même période l’an dernier.

Les revenus ont diminué de 2,9 millions $, à 45,8 millions $.