Cette semaine, une trentaine de personnalités canadiennes ont demandé au premier ministre Justin Trudeau de mettre un frein au projet de Chalk River, qui représente selon eux une menace à long terme pour la rivière des Outaouais.

Économie du Pontiac: Amos veut qu'Ottawa contribue aux efforts de Québec

La création d'un groupe tactique d'intervention dans le Pontiac par le gouvernement provincial est une « excellente nouvelle », selon le député fédéral du Pontiac, William Amos, qui souhaite impliquer les institutions fédérales dans la démarche.
Mardi, le député Amos a indiqué qu'il avait déjà communiqué avec le député André Fortin pour lui réaffirmer son « soutien non équivoque » à la création de ce groupe tactique d'intervention annoncé lundi par Québec, lui indiquant qu'il espère « ardemment » que le gouvernement fédéral sera invité à s'assoir à la table.
« J'ai exprimé à M. Fortin mon souhait que le gouvernement fédéral, et les institutions fédérales de développement économique telles la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) et Développement économique Canada (DEC) soient invitées à s'assoir à la table afin de s'assurer que des solutions complètes soient apportées. Je travaille également en ce sens avec le bureau du ministre de l'Innovation, des Sciences et Développement économique du Canada (Navdeep Bains) » a indiqué le député Amos.
Le député fédéral a rappelé que les participants aux forums socio-économiques qu'il a organisés dans le Pontiac au cours des derniers mois avaient exprimé le souhaite d'une collaboration accrue des divers gouvernements pour trouver des solutions communes pour le Pontiac, classé « malheureusement » au 102e rang sur 104 MRC au Québec pour sa vitalité économique.