«Je n’aime pas que nous mettions tout ce travail dans l’économie pour que je voie ensuite les taux grimper», a déclaré Donald Trump.

Donald Trump se dit mécontent des taux de la Réserve fédérale

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump a indiqué jeudi qu’il était «mécontent» des hausses de taux d’intérêt opérées par la Réserve fédérale des États-Unis.

Lors d’un entretien avec le réseau télévisé CNBC, M. Trump a déclaré: «Je n’aime pas que nous mettions tout ce travail dans l’économie pour que je voie ensuite les taux grimper.»

La banque centrale a haussé le mois dernier son taux d’intérêt directeur pour la deuxième fois cette année, et s’attend à répéter ce geste à deux reprises d’ici la fin de 2018. De telles hausses visent à empêcher l’économie de connaître une surchauffe ou à limiter l’accélération de l’inflation. Mais elles font aussi grimper les coûts de l’emprunt pour les ménages et les entreprises, et peuvent ralentir la croissance. Les plus récentes hausses de la Fed pourraient, plus particulièrement, diluer l’effet des baisses d’impôts mises en place par l’administration Trump à la fin de l’an dernier.

M. Trump a reconnu que ses commentaires pourraient inquiéter certaines personnes, étant donné qu’il est généralement considéré que la Fed doit fonctionner de façon indépendante, sans être soumise à la pression du monde politique ou de la Maison-Blanche.

Après la diffusion de l’entretien avec CNBC, une porte-parole de la Maison-Blanche, Lindsay Walters, a indiqué que le président «respectait l’indépendance de la Fed».

«Les opinions du président sur les taux d’intérêt sont bien connues, et ses commentaires d’aujourd’hui ne font que réitérer les opinions qu’il défend depuis longtemps et ses commentaires publics», a indiqué Mme Walters.

Lorsqu’il a évoqué la Fed dans son entretien avec CNBC, le président Trump a précisé qu’il «les laissait faire ce qu’ils croyaient être le mieux».

Le mandat de la banque centrale comporte deux principaux volets: maximiser le marché du travail et stabiliser les prix. En conservant son indépendance, la banque centrale peut prendre des décisions objectives pour surmonter les difficultés économiques. Elle a notamment effectué d’énormes achats d’obligations après la crise financière de 2008 pour aider à faire baisser les taux à long terme et soutenir l’économie. Cette politique en particulier avait été critiquée par plusieurs élus républicains.

Donald Trump a nommé Jerome Powell au poste de président de la Fed plus tôt cette année.

Au cours de la campagne électorale de 2016, M. Trump s’était montré très critique de la Fed et avait accusé ses dirigeants de garder les taux d’intérêt à de très faibles niveaux pour favoriser les démocrates.