Le Domaine Le Cageot a produit 1200 bouteilles d’un nouveau spiritueux aux bleuets sauvages et au sirop d’érable.

Domaine Le Cageot: une liqueur bleuets et érable

Le Domaine Le Cageot lance un premier spiritueux de bleuets sauvages, une liqueur à saveur du petit fruit et de sirop d’érable. Le 1870-Le Grand Feu, qui suscite déjà l’intérêt d’exportateurs et d’importateurs outre-mer, pourrait même se tailler une place aux Jeux olympiques de Pékin de 2022 en Chine.

Huit mois après le transfert de l’entreprise jonquiéroise, Pierre-Philippe Tremblay et Yan-David T.-Gagnon proposent leur premier nouveau produit.

Pierre-Philippe Tremblay présente Le 1870-Le Grand Feu.

Le 1870-Le Grand Feu est issu de la fusion de deux produits qui interpellent les consommateurs d’ici et d’ailleurs. De plus, les deux propriétaires souhaitaient souligner un fait historique marquant de la région. C’est pourquoi ils ont choisi de nommer le produit « 1870-Le Grand Feu ». Le premier embouteillage compte 1200 bouteilles.

« C’est liquoreux, goûteux. On sent une belle présence du sirop en bouche. Toute la douceur et la finesse, c’est le bleuet », décrit Pierre-Philippe Tremblay.

Le Domaine Le Cageot a produit 1200 bouteilles d’un nouveau spiritueux aux bleuets sauvages et au sirop d’érable.

Le produit a été créé spécialement pour répondre à une demande. Lors d’une récente mission commerciale en Europe, des partenaires et importateurs potentiels ont manifesté le désir de voir apparaître un produit alliant le petit fruit emblématique du Saguenay–Lac-Saint-Jean et le sirop d’érable.

« Après près de deux ans de recherche et de développement, le jour est venu pour le présenter aux gens de la région avant tout. On part à la fin de la semaine pour présenter le produit. Je rencontre notamment un importateur d’Europe. Je me voyais mal faire connaître le produit à l’extérieur sans que les gens de chez nous puissent le goûter. »

Le Domaine Le Cageot a produit 1200 bouteilles d’un nouveau spiritueux aux bleuets sauvages et au sirop d’érable.

En route pour les JO

Dans quelques jours, le duo rencontrera des représentants de Sino-Québec, une association qui regroupe des membres de la communauté asiatique du Québec.

« Ils cherchent des produits à apporter aux Jeux olympiques afin de représenter le pays, explique Pierre-Philippe Tremblay. On leur présente nos produits réguliers, mais le 1870-Le Grand Feu les intéresse particulièrement. Ils nous reçoivent dans le cadre d’un salon pour lequel il fallait obtenir une invitation. »

Pierre-Philippe Tremblay et Yan-David T.-Gagnon se rendront également en Europe pour faire découvrir la liqueur à des importateurs européens et asiatiques au cours des prochains jours. Les gens de la région sont quant à eux attendus au Domaine Le Cageot pour découvrir Le 1870-Le Grand Feu.