Sabrina Boileau a créé l'entreprise Jada Jewels
Sabrina Boileau a créé l'entreprise Jada Jewels

Deux nouvelles entreprises étudiantes dans Prescott-Russell

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Le programme Entreprise d’été 2020 a permis à des étudiants de l’Est ontarien de mettre sur pied deux projets d’entrepreneuriat local, malgré la pandémie de COVID-19.

Ce programme, piloté par le Centre d’entrepreneuriat de Prescott et Russell (CEPR), en collaboration avec le ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, permet aux étudiants de bénéficier d’une aide financière jusqu’à 3 000 $ et de mentorat professionnel pour soutenir leur projet de démarrage d’entreprise, s’ils s’engagent à retourner à l’école pour l’année scolaire suivante. «Le programme Entreprise d’été existe depuis plusieurs années et nous sommes toujours fiers et agréablement surpris de la créativité de nos jeunes», précise la directrice du Développement économique et touristique des Comtés unis de Prescott et Russell, Carole Lavigne.

L’un des récipiendaires, Alexi Forget, a profité du programme pour mettre sur pied les soirées Ciné-Parc Horizon Drive-In, dans l’Est ontarien, avec l’aide de son collègue Michael Lemire. Les jeunes hommes de 21 ans, tous deux originaires de Bourget, «parcourent Prescott et Russell avec leur équipement et proposent une sélection de films pour différents publics», indique le CEPR.

Sabrina Boileau, pour sa part, a tiré profit du programme afin de mettre sur pied une entreprise de bijoux artisanaux, Jada Jewels. L’étudiante de 25 ans, originaire de Curran, souhaite rendre accessibles ses créations aux femmes de tous âges et de tout milieu.

«Nous sommes heureux d’avoir ces deux nouvelles petites entreprises qui ont vu le jour cet été. Ce n’est pas tous les projets qui ont été en mesure de s’adapter à la pandémie. Toutefois, ceux-ci ont réussi à se démarquer et à connaître du succès», indique Liza Langevin, l’agente de projets du CEPR.

Les jeunes entrepreneurs affirment vouloir continuer de faire grandir leur entreprise respective pendant leurs études.