Des mini-jumelés bientôt à Thurso

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
La Ville de Thurso devient la première municipalité de la MRC de Papineau et du même coup l’une des premières au Québec à permettre la construction de petites habitations à l’intérieur de son périmètre urbain.

En vertu d’une modification à sa réglementation municipale, Thurso a donné son aval, en juillet dernier, à la construction de six mini-jumelés d’un étage de 674 pieds carrés avec une superficie minimale d’implantation au sol de 50 mètres carrés chacune, sur la rue Lauzon, dans le Projet Guy Lafleur.

C’est le promoteur immobilier de petites habitations de l’Outaouais, Nordikasa, qui sera responsable de développer les lots en question.

La réglementation de Thurso permet normalement la construction d’habitations unifamiliales jumelées moyennant une superficie minimale de 67 mètres carrés d’emprise au sol, pour un étage.


« La Ville de Thurso est un petit territoire qui se trouve à 100% en milieu urbain, comparativement à d’autres municipalités où on peut permettre la construction de mini-habitations en dehors du périmètre urbain. »
Benoît Lauzon, maire de Thurso

Pour un jumelé de deux étages, l’emprise au sol doit être de 50 mètres carrés au moins.

La demande pour ce type de résidences «minimalistes» est très forte auprès du conseil, souligne le maire de Thurso, Benoît Lauzon, qui affirme que cette première ouverture réglementaire envers les mini-maisons ne pourrait être que la pointe de l’iceberg, dépendamment des résultats et de la popularité du projet.

«Il y a énormément de démarches qui ont été faites auprès du conseil par nos citoyens pour savoir si on pouvait accepter ce type de maisons sur notre territoire. La Ville de Thurso est un petit territoire qui se trouve à 100% en milieu urbain, comparativement à d’autres municipalités où on peut permettre la construction de mini-habitations en dehors du périmètre urbain. On en fait un genre de projet pilote pour voir si par la suite on ne pourrait pas accepter d’autres constructions du genre dans de futurs développements chez nous, par exemple en ciblant certains secteurs pour ce genre de résidences», explique M. Lauzon.

«Un énorme pas pour le mouvement minimaliste»

Les mini-jumelés qui pourront être construits à Thurso seront raccordés aux services publics d’aqueduc et d’égout, une première dans la MRC de Papineau pour ce type d’habitation qui se retrouve généralement en secteur rural, souligne Geneviève Girard, la présidente et fondatrice de Nordikasa. Elle voit dans cet assouplissement de la réglementation de la part de Thurso «un énorme pas franchit pour le mouvement minimaliste» à travers la province.

«De s’intégrer dans un quartier urbain où on trouve d’autres types d’habitations, c’était le mur à casser. Nous sommes toujours dans les discussions quand on parle de créer un secteur prévu pour des mini-maisons uniquement, mais ici, on se retrouve dans un secteur établi avec des semis-détachés et des bungalows», affirme la femme d’affaires.

Mme Girard espère que le déploiement ce premier projet de mini-jumelés en périmètre urbain à Thurso aura un effet boule de neige dans les autres municipalités en Outaouais et ailleurs au Québec.