Le gouvernement Trudeau a souvent été critiqué par ses rivaux politiques pour avoir renoncé à sa promesse de 2015 de n’afficher que de modestes manques à gagner et d’éliminer le déficit d’ici 2019.

Des déficits plus importants que prévu

Le gouvernement devrait dégager des déficits plus importants que prévu pour chacune des prochaines années, révèle une nouvelle analyse réalisée par l’organisme de surveillance du budget fédéral.

Selon le directeur parlementaire du budget, la probabilité de voir les comptes fédéraux retrouver leur équilibre à l’exercice 2021-2022 n’est que de 10 %, et celle d’y parvenir en 2023-2024 est de 30 %.

Ottawa devrait afficher un déficit de 19,4 milliards $ pour l’exercice en cours, indique le rapport du directeur parlementaire du budget (DPB). Cette somme est supérieure de 1,3 milliard $ à celle prévue par le gouvernement libéral dans son budget de février dernier.

Au-delà de cette année, le DPB dit qu’Ottawa affichera des déficits annuels supérieurs de 500 millions $ à 2,8 milliards $ aux prévisions du gouvernement.

Le rapport souligne que les récents changements intervenus dans la manière dont le gouvernement calcule ses engagements au titre des pensions de retraite sont des facteurs clés de l’augmentation des déficits.

Le sort du solde budgétaire devrait être un enjeu de campagne majeur avant les élections de l’année prochaine.

Le gouvernement Trudeau a souvent été critiqué par ses rivaux politiques pour avoir renoncé à sa promesse de 2015 de n’afficher que de modestes manques à gagner et d’éliminer le déficit d’ici 2019.

La semaine dernière, le rapport financier annuel du gouvernement montrait qu’Ottawa avait enregistré un déficit de 19 milliards $ pour son dernier exercice, ce qui était légèrement inférieur au déficit prévu dans le budget. Les recettes fédérales ont augmenté au cours de la dernière année grâce au raffermissement de l’économie – mais le gouvernement libéral a consacré une grande partie de ses ressources supplémentaires à de nouvelles dépenses, ce qui, selon lui, contribuera à la croissance à long terme du Canada.