Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau

Des déficits moins élevés que prévu

Le gouvernement Trudeau dévoilera mardi de nouvelles projections montrant des déficits annuels moindres que ce qui était anticipé dans les prochaines années.

Le gouvernement ne devrait pas offrir un échéancier de retour à l’équilibre budgétaire, malgré un rendement économique d’une vigueur inattendue au début de 2017.

Un haut responsable gouvernemental a indiqué que la mise à jour économique de l’automne montrera des perspectives améliorées pour les prochaines années, bien qu’Ottawa annoncera de nouvelles mesures en plus des nouvelles projections.

Le haut responsable a affirmé que les nouvelles mesures viseront à fournir des outils pour les gens de la classe moyenne afin qu’ils continuent à contribuer à l’économie.

Des experts prédisent que le bond de croissance inattendu cette année offrira au gouvernement fédéral une marge de manoeuvre additionnelle d’environ 10 milliards $ dans chacune des deux prochaines années.

Les libéraux espèrent probablement que le document contiendra suffisamment de bonnes nouvelles économiques pour détourner l’attention de la controverse sur les conflits d’intérêts ayant éclaboussé le ministre des Finances, Bill Morneau, depuis environ une semaine.

La semaine dernière, M. Morneau a promis de vendre 21 millions $ d’actions de l’entreprise familiale de ressources humaines, Morneau Shepell, qu’il a travaillé à bâtir durant 25 ans. Il a aussi promis de placer le reste de ses avoirs dans une fiducie sans droit de regard. Des députés de l’opposition ont appelé l’ancien administrateur de Bay Street à dévoiler s’il s’était récusé de la prise de décisions sur le projet de loi sur la retraite qui profitera probablement, selon eux, à Morneau Shepell.