Près de 26,5 pour cent des actionnaires ont voté contre l’approche de HBC en matière de rémunération des dirigeants.

Des actionnaires s’opposent à la rémunération de la patronne de La Baie

Environ le quart des actionnaires de la Compagnie de la Baie d’Hudson ont voté contre le programme de rémunération totalisant 29,4 millions $ destiné à la chef de la direction du détaillant en difficulté lors de l’assemblée générale annuelle des actionnaires de mercredi, qui était inhabituellement secrète.

Près de 26,5 pour cent des actionnaires ont voté contre l’approche de HBC en matière de rémunération des dirigeants. Cela représente environ 47,9 millions de votes négatifs.

La dirigeante la mieux payée de la société, la chef de la direction Helena Foulkes, a reçu un programme de rémunération d’un peu plus de 29,4 millions $ pour l’exercice 2018 - son premier à la barre de l’entreprise. La rémunération de Mme Foulkes, qui s’est jointe à HBC en février 2018, comprend un salaire de base d’environ 1,6 million $ et environ 19,6 millions $ en attributions à base d’actions et autre rémunération.

Les cinq autres dirigeants les mieux rémunérés de HBC ont perçu une rémunération totale comprise entre environ 1,8 million $ et 3,1 millions $.

Selon des documents de l’entreprise, le programme de rémunération des dirigeants de HBC est conçu pour inciter, attirer et retenir ses principaux dirigeants. Son programme «est généralement conforme aux pratiques de l’industrie du commerce de détail».

La société a tenu un vote non contraignant sur son approche en matière de rémunération de ces dirigeants, qui, selon ses documents, est «équitable, concurrentielle et liée à la performance» aux yeux du conseil d’administration.

Le vote a pour objectif de fournir aux actionnaires «une occasion d’exprimer leurs points de vue» et de «fournir une contribution précieuse» au conseil d’administration sur cette question.

Selon les documents, le conseil «tiendra compte des résultats de ce vote lorsqu’il examinera les politiques et les problèmes de rémunération futurs».

Cependant, l’année dernière, un nombre similaire d’actionnaires ont voté contre la même résolution. Lors de l’assemblée de 2018, 27,17 pour cent des actionnaires, soit environ 43,4 millions de votes, s’opposaient à la résolution. En 207, le dirigeant le mieux payé, Richard Baker, avait reçu une rémunération totale d’environ 54,9 millions $.

À l’assemblée de 2017, seulement 1,47 pour cent des actionnaires avaient exprimé leur mécontentement.

La Compagnie de la Baie d’Hudson est visée par l’offre d’achat d’un groupe d’actionnaires comprenant son président exécutif, Richard Baker, qui a l’intention d’en fermer le capital.

L’offre du groupe, dévoilée au début juin, propose 9,45 $ par action en espèces. Elle a été critiquée par l’investisseur activiste Land & Buildings Investment Management, qui l’a qualifiée de «terriblement inadéquate».

HBC a interdit mercredi aux médias d’assister à son assemblée générale annuelle mercredi, et n’a pas diffusé les débats par webdiffusion, ce qui marque un changement par rapport aux années précédentes, selon des retransmissions web archivées sur son site internet.

HBC n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires sur les résultats du vote ou sur les raisons pour lesquelles elle avait décidé d’interdire aux médias d’assister à l’événement.