CRCD: moins de crédits d’impôts, mais plus d’actions

Le gouvernement provincial a annoncé mardi revoir la formule de Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD). L’investisseur verra ses crédits d’impôt passé de 40 % à 35 % pour les trois prochaines années, toutefois davantage d’actions seront disponibles.

Dans le budget Leitão, on peut lire entre autres que l’une des modifications au CRCD consiste à la création d’une nouvelle catégorie d’actions pour les actionnaires qui voudraient reporter de sept ans leur droit de rachat. Cette décision vise à assurer une plus grande liquidité dans les coffres du fonds, et ce, pour une période plus longue. S’ils prolongent leur engagement, les détenteurs d’actions bénéficieront en contrepartie d’un crédit d’impôt provincial de 10 %. Et ils n’auront pas à injecter de nouveaux billets verts. Un maximum annuel de 100 millions $ d’actions sera disponible.

Pour les trois prochaines années, les émissions annuelles d’actions de CRCD passeront de 135 à 140 millions $. Toutefois, «le crédit d’impôt diminuera de 40 % à 35 % pendant cette même période».

«Je remercie le gouvernement du Québec de renouveler sa confiance envers Capital régional et coopératif Desjardins. Cela nous permettra de poursuivre notre mission unique en faveur du développement économique des régions», a indiqué Luc Ménard, chef de l’exploitation de Desjardins Capital. «Sur un horizon de trois ans, ce sont 240 millions $ qui seront rendus disponibles annuellement pour appuyer le démarrage et la croissance des PME et coopératives du Québec», poursuit-il.

Cette modification arrive à point pour CRCD. Au 31 décembre 2017, le solde d’actions admissible aux rachats était de 827 millions $, soit 43 % de l’actif net. Sans cette mesure, ce solde aurait pu grimper à 1,042 milliards $ en décembre 2018.

Créé en 2001, CRCD a pour mission d’investir dans les PME québécoises. Un minimum de 63 % de son portefeuille doit aboutir dans ces entreprises. En décembre dernier, le prix de l’action avait grimpé de 83 ¢, pour s’établir à 14,09 $. Le rendement annuel avait été de 6,4 %.

La prochaine émission d’actions de CRCD aura lieu à l’automne 2018. La société publique détient un actif net de 1,9 milliard $ et compte près de 105 000 actionnaires. CRCD appuie la croissance de 450 entreprises, coopératives et fonds évoluant dans divers secteurs d’activité.

Fondaction

Du côté de Fondaction, qui gère un actif net de plus de 1,8 milliard $ et qui compte 138 000 actionnaires, le taux de crédit d’impôt est maintenu à 20 % pour les trois prochaines années, peut-on lire dans le budget.

Ce qui signifie qu’un contribuable pourra continuer de profiter de crédits d’impôt jusqu’à 35 % (20 % du Québec et 15% du fédéral).

Ces modifications aux paramètres du fonds coûteront 38 millions $ au gouvernement d’ici 2021-2022. En échange, «Fondaction prévoit investir 100 millions $ dans des entreprises, des fonds ou des projets visant l’économie sociale, la lutte contre les changements climatiques et les créneaux et pôles d’excellence régionaux».

Le plafond de ses émissions annuelles d’actions sera augmenté à 250 millions $ pour 2018-2019 et 275 millions $ pour l’année suivante.

«Fondaction poursuivra sa participation à une transformation positive de l’économie et continuera d’épauler des initiatives portées par des entrepreneurs audacieux qui partagent la vision d’un développement économique plus juste, plus équitable et plus vert», a noté le président-directeur général, Léopold Beaulieu.