Le député fédéral d’Argenteuil-La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, le président de Bois Francs D.V., Viateur Girard, et le député provincial de Papineau, Alexandre Iracà.

Coup de pouce pour Les Bois Francs D.V.

L’entreprise Les Bois Francs D.V., en Outaouais, vient d’obtenir un coup de pouce financier du fédéral et du provincial afin de mener à terme d’importants projets de commercialisation à l’international et de renforcement de sa productivité dont les investissements totaux s’élèvent 759 600 $.

Le député provincial de Papineau, Alexandre Iracà, et le député fédéral de la circonscription d’Argenteuil-La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, ont annoncé vendredi l’octroi d’une aide financière totalisant un peu plus de 426 000 $ pour l’entreprise située dans la municipalité Fassett.

Ottawa offre donc à Bois Francs D.V. une contribution remboursable de 257 800 $ dans le cadre du Programme de développement économique du Québec de Développement économique Canada. De son côté, Québec accorde 169 025 $ à l’entreprise de la Petite-Nation dans le cadre du Programme Exportation et du Programme PME en action.

« Ce projet permettra ainsi de consolider des emplois à l’usine de Fassett, en plus d’assurer sa viabilité et par conséquent celle des autres entreprises, parce qu’on sait qu’il y a toujours le produit direct et le produit indirect, c’est-à-dire tout ce qui entoure l’usine. Ce sont des familles et des gens du peuple qu’on fait vivre à Fassett », a déclaré le député Stéphane Lauzon, lors de la conférence de presse.

Une partie de l’aide annoncée vendredi a récemment permis à Bois Francs D.V. d’implanter trois salles d’exposition en Chine, dans les régions de Shanghai, Nantong et Zhangiakou.

La compagnie, qui embauche 35 employés, exporte à l’heure actuelle ses produits dans 20 pays répertoriés autant en Europe, en Asie, aux États-Unis qu’en Afrique et en Amérique centrale.

L’entreprise de la Petite-Nation compte maintenant percer le marché du Moyen-Orient. Une portion des subventions servira à ce projet. Elle a d’ailleurs embauché un spécialiste à l’exportation afin d’assurer l’optimisation de sa stratégie d’affaires internationales.

« Au cours des quatre derniers mois, déjà deux voyages de prospection ont été effectués dans les Émirats et au Koweït afin de bien s’assurer des actions à faire pour réaliser ce projet. Le Koweït se prépare à construire un édifice de plus de 1001 mètres de haut [...] et une nouvelle ville de 750 000 habitants. Des maisons, des mosquées, des salles de spectacles, déjà plusieurs demandes nous sont faites pour soumissionner. Des besoins en bois franc sont bel et bien là », a souligné le président de Bois Francs D.V., Viateur Girard, lors de la conférence de presse, hier.

L’amélioration du système de classement de bois de l’usine et le développement d’une gamme de bois torréfié par le biais de distributeurs établis en Californie et sur le Côte est figurent aussi au sein des investissements prévus par le manufacturier.

L’entreprise Les Bois Francs D.V., qui se spécialise dans le séchage, la classification, la préparation et la commercialisation de produits de bois franc et de bois modifié thermiquement, a été fondée en 1992. Son chiffre d’affaires s’élève à plus de 20 millions de dollars.