L’impression 3D permet à Riddell de numériser la tête d’un athlète et de modeler le casque en conséquence.

Commotions cérébrales: une doublure imprimée en 3D pour des casques de football

ATLANTA — Deux grands fabricants de casques de football laissent poindre à l’horizon des dispositifs de protection renforcés dans ce sport où le risque de commotions cérébrales demeure élevé.

Le fabricant Riddell a annoncé vendredi s’être associé avec Carbon, une entreprise d’impression en 3D, afin de personnaliser ses nouveaux modèles Diamond par un processus novateur de conception numérique.

L’entreprise VICIS a pour sa part attiré de nouveaux investissements des quarts-arrière Aaron Rodgers et Alex Smith par le biais de son programme de financement de 30 millions $ US.

Les nouveaux casques de Riddell comprendront une doublure imprimée en 3D. Initialement disponible dans le modèle Speed Flex Precision Diamond, cette technologie permet à Riddell de numériser la tête d’un athlète et de modeler le casque en conséquence.

Les casques comporteront plus de 140 000 bandelettes verticales conçues pour absorber des impacts à la fois linéaires et rotationnels. Grâce à une base de données de plus de cinq millions d’impacts, Riddell pourra personnaliser le réglage de ces bandelettes pour ajuster les structures de casque.

Ce processus pourrait s’avérer crucial dans la conception de casques spécifiques à une position, ce que la National Football League anticipe déjà.

« Je peux m’imaginer avoir ces casques dans deux ou trois ans, avec une instrumentation à l’intérieur. Ce sera difficile de fabriquer un casque sans cette technologie », croit Thad Ide, vice-président principal de la recherche et du développement de produits chez Riddell.

« C’est un grand pas en avant en matière de technologie », souligne-t-il.

Le casque SpeedFlex est conçu pour les athlètes de haut niveau et son prix peut atteindre 1750 $ US. Le casque SpeedFlex Precision Diamond sera vendu à peu près au même prix.

VICIS n’a pas dévoilé la somme versée par les deux étoiles du football américain, mais ce financement additionnel lui permettra de répondre à la forte demande pour son casque ZERO1 YOUTH, la version jeunesse de son modèle ZERO1, qui s’est hissé au sommet du classement des casques de la NFL en 2018.

« Nous avons la responsabilité de protéger les jeunes joueurs pour que le football continue à prospérer, a déclaré Alex Smith, qui évolue présentement au sein des Redskins de Washington. Soutenir des innovateurs comme VICIS me permet de redonner à ce sport que j’aime de manière à faire une différence pour la prochaine génération d’athlètes. »

Le ZERO1 YOUTH est le premier casque de football conçu spécifiquement pour les jeunes joueurs.

« Nous développons nos technologies de protection en collaborant étroitement avec des experts en la matière, tels que des joueurs de la NFL, des gestionnaires d’équipement et le personnel médical », a souligné Dave Marver, chef de la direction et cofondateur de VICIS.

Des avocats d’anciens joueurs de la NFL estiment que les dédommagements prévus par le règlement avec la ligue par rapport aux commotions cérébrales dépasseront 1,4 milliard $ US. Le règlement, entré en vigueur en janvier 2017, a résolu des milliers de poursuites judiciaires accusant la NFL d’avoir délibérément minimisé les risques associés à des commotions cérébrales à répétition.

La NFL testera à nouveau les casques cette année, avec potentiellement neuf ou dix nouveaux modèles disponibles. Cela montre le dynamisme de l’industrie du casque et le vice-président exécutif de la NFL chargé de la santé et de la sécurité à la NFL, Jeff Miller, se félicite de toute amélioration bénéfique pour la sécurité.

Thad Ide, de Riddell, souligne toutefois que la santé et la sécurité des joueurs ne dépendent pas uniquement des casques. « Les casques sont un morceau du casse-tête, insiste-t-il. Les soins médicaux, le coaching, les modifications des règles, un meilleur équipement de protection — il y a plusieurs choses qui contribuent à rendre le jeu plus sécuritaire. »