Maryse Gaudreault a indiqué que le fait que tout le monde s’était mobilisé derrière un seul et unique projet dès le départ était synonyme pour elle de « gage de succès ».

Cilex retenu comme pôle régional d'innovation en Outaouais

C’est finalement l’initiative de l’incubateur technologique Cilex, la seule ayant été soumise au gouvernement du Québec, qui a été retenue à titre de pôle régional d’innovation en Outaouais.

La députée de Hull Maryse Gaudreault en a fait l’annonce jeudi en présence de nombreux partenaires réunis pour l’occasion à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). 

Contrairement à bon nombre des 17 autres régions de la province, il n’y avait pas de « compétition » pour la sélection d’un projet en Outaouais, tous les acteurs du milieu s’étant rangés unanimement derrière Cilex. 

L’initiative régionale sera admissible à une subvention gouvernementale maximale de 400 000$ par an jusqu’en 2022. 

L’objectif du pôle régional, une sorte de guichet unique, est d’orienter les entrepreneurs actuels ou en devenir vers des services d’accompagnement spécialisés ou encore de les aider à saisir des occasions d’affaires en collaboration avec d’autres partenaires locaux. 

« Ça va changer beaucoup la réalité avec laquelle les entreprises doivent composer. Il faut innover pour être plus performant. Alors pour les entreprises qui sont à l’autre bout comme dans le Pontiac, qui sont aux quatre coins de la région, ce pôle vient vraiment leur donner des moyens très concrets pour avoir accès à des experts dans toutes les sphères d’activité, sans nécessairement avoir à se déplacer. C’est toujours un enjeu », a souligné la députée Gaudreault. 

Cette dernière a indiqué que le fait que tout le monde s’était mobilisé derrière un seul et unique projet dès le départ était synonyme pour elle de « gage de succès ».

« C’est bon pour la main d’œuvre, on le sait on est en grave pénurie. La formation continue, elle doit se faire en entreprise et avec un pôle d’innovation. Les gens vont avoir accès à des experts au Québec, au Canada, en Amérique du Nord et même à l’international. Cilex est membre de QuébecInnove, qui est un pôle de recherche incroyable. On vient vraiment d’ouvrir les portes vers de grandes possibilités », renchérit Mme Gaudreault.

Le pôle de l’Outaouais déploiera cinq antennes au sein des MRC de la région et les six domaines priorisés seront l’agroalimentaire, l’industrie forestière, la culture, le tourisme, les technologies et le secteur manufacturier.

Le président-directeur général de Cilex, Alan Bernardi, est très optimiste pour la suite des choses.

Le directeur général d'ID Gatineau, Jean Lepage, en compagnie du PDG de Cilex, Alan Bernadi.

« Concrètement, si on se met dans les souliers de l’entrepreneur, ça va lui permettre d’aller chercher l’expertise qu’il a besoin pour développer son entreprise. Que ce soit pour avoir des pratiques innovantes pour être plus efficace ou encore quand il développe un nouveau produit ou service, pour aller chercher la meilleure expertise pour bien cibler son marché. Nous on va être capable d’accompagner et de s’arranger pour défoncer les portes qu’il faut pour que les projets se réalisent. Ce n’est pas nous qui prenons les décisions, mais on aide l’entrepreneur tout au long de sa démarche », soutient-il.

Québec a annoncé l’hiver dernier un investissement de 32 millions $ pour soutenir la création et la mise en œuvre de 18 pôles régionaux d’innovation ainsi que d’un réseau national.