Après avoir demandé à être remplacé pour des raisons personnelles, Benoît Brossoit cédera les commandes de la division des Amériques de Bombardier Transport à un Américain à compter du 19 novembre.

Changement aux commandes de la division Amériques de Bombardier Transport

MONTRÉAL - Après avoir demandé à être remplacé pour des raisons personnelles, Benoît Brossoit cédera les commandes de la division des Amériques de Bombardier Transport à un Américain à compter du 19 novembre.

Le successeur du Québécois de 52 ans sera Elliot Sander, un New-Yorkais qui était, depuis juin 2017, directeur général des transports mondiaux et des infrastructures américaines au sein de la firme d’ingénierie Hatch.

«Il contribuera à assurer un meilleur accès au marché américain, une proximité accrue avec nos clients et une croissance durable dans cette région clé», a souligné le président de Bombardier Transport, Laurent Troger, par voie de communiqué.

Au cours de sa carrière, M. Sander a notamment été aux commandes, de 2007 à 2009, de la société en charge de la gestion des transports à New York - la Metropolitan Transportation Authority (MTA) - en plus d’avoir été commissaire du département des transports de la ville de New York.

La MTA est l’un des principaux clients de la division ferroviaire de la multinationale québécoise en Amérique du Nord.

On ignore encore si M. Sander travaillera depuis Saint-Bruno-de-Montarville, en banlieue sud de Montréal, où se trouve le quartier général de la division Amériques de Bombardier Transport. Un porte-parole de l’entreprise, Eric Prud’homme, a indiqué qu’il n’y avait pas d’annonce à faire de ce côté pour le moment.

«Nous couvrons les États-Unis, le Canada, le Mexique et le Brésil, a-t-il dit. Cela sera probablement le terrain de jeu (de M. Sander). En ce qui a trait à l’entreprise, le siège social va demeurer ici à Saint-Bruno.»

Citant des raisons personnelles, c’est M. Brossoit qui a demandé à ralentir la cadence de son emploi du temps. En poste depuis le 11 avril 2016, l’ex-cadre chez United Technologies (UTC) a participé au processus de sélection de son successeur.

M. Brossoit demeurera chez Bombardier pour une période indéterminée dans un «rôle consultatif», notamment auprès du président et chef de la direction de Bombardier, Alain Bellemare, qu’il a côtoyé chez UTC.

Recruté alors que l’entreprise faisait face à des retards et des problèmes d’exécution avec certains contrats - surtout en Ontario - M. Brossoit s’était retrouvé sous les projecteurs à plus d’une reprise au cours de son passage à la tête de la division des Amériques de Bombardier Transport.

En juillet dernier, il avait offert ses excuses à la société de transport en commun de Toronto (TTC) en raison de problèmes de soudure ayant affecté 67 des 89 premiers tramways qui avaient été livrés dans le cadre du contrat.