Le choix entre 4K et HD demeure problématique: le tout dépend de la distance qui vous sépare de l’écran et de la taille de celui-ci.

CES: petit guide de la soupe alphabet des nouveaux téléviseurs

Les nouveaux téléviseurs qui arrivent sur le marché sont tous affublés d’acronymes dont la seule mission est de vous convaincre de dépenser un peu plus d’argent. Vous préférez DELO ou le 4K? Ou bien penchez-vous en faveur du QLED ou du QDEF? Samsung, LG et les autres constructeurs de téléviseurs présentent leurs nouveaux modèles cette semaine au Consumer Electronics Show (CES), le grand salon de l’électronique de Las Vegas. Mais n’ayez crainte: voici comment vous y retrouver.

HD, 4K, 8K

Traduction: une image en haute définition est composée de 1920 pixels (les points individuels qui composent une image) horizontalement et de 1080 verticalement. Une image UltraHD, ou 4K, en compte deux fois plus - 3840 dans un sens et 2160 dans l’autre, soit quatre fois plus de pixels. La diffusion en 8K, qui est principalement moussée par Sharp, propose 7680 pixels horizontalement et 4320 verticalement.

Les téléviseurs 8K visent pour le moment seulement à épater la galerie et sont limités à quelques diffusions expérimentales.

Le choix entre 4K et HD demeure problématique: le tout dépend de la distance qui vous sépare de l’écran et de la taille de celui-ci. L’Associated Press vous propose donc un petit guide d’achat interactif (en anglais): https://interactives.ap.org/2015/tv-buying-guide/

------------------

DELO (ou OLED, en anglais)

L’acronyme signifie diode électroluminescente organique.

Traduction: les diodes peuvent émettre de la lumière dans certaines conditions. Les écrans DELO utilisent une couche d’un matériau tiré du carbone, ce qui permet de les qualifier d’»organiques». Ces écrans, qui sont principalement offerts par LG, coûtent souvent plus cher, puisqu’ils sont complexes à fabriquer.

Les pixels qui composent les images s’auto-illuminent et peuvent donc être éteints individuellement. Cela signifie qu’on peut produire des zones vraiment noires et non seulement très sombres. Ces écrans éliminent aussi les débordements de lumière qui peuvent survenir quand des couleurs très claires et très sombres se côtoient; les contrastes sont plus tranchés. Les écrans DELO offrent aussi un angle de vue plus large que les écrans normaux.

Les écrans DELO ne sont toutefois pas aussi lumineux que les autres et peuvent «brûler» si une image statique est affichée trop longtemps.

-------------------

Micro-DEL

L’acronyme DEL signifie «diode électroluminescente».

Traduction: comme cela est le cas avec les écrans DELO, les pixels des écrans Micro-DEL s’auto-illuminent, mais le matériau utilisé est légèrement différent et n’est donc pas organique. Le géant sud-coréen Samsung dit que les écrans Micro-LED sont plus lumineux que les DELO et qu’ils offrent les mêmes contrastes prononcés et les mêmes noirs profonds, sans le problème des «brûlures».

Samsung doit présenter un écran Micro-DEL de 146 pouces cette année. Des questions planent toutefois sur la facilité avec laquelle ils peuvent être assemblés et donc, ultimement, sur leur prix. Ne vous attendez pas à une grande disponibilité de sitôt.

---------------------

ACL (ou LCD en anglais)

L’acronyme ACL signifie «affichage à cristaux liquides».

Traduction: la forme d’affichage la plus courante pour un écran ACL est un mince panneau de cristaux liquides contrôlés électriquement pour bloquer la lumière ou la laisser passer. La lumière qui entre traverse des filtres rouges, bleus ou verts pour générer toutes les couleurs.

Le problème est écran ACL est qu’ils doivent être éclairés de l’arrière par une source lumineuse. Ne soyez pas leurrés par ce qu’on présente comme des écrans «DEL»: ce sont toujours des écrans ACL, mais rétroéclairés par des DEL. Puisque les DEL sont moins nombreuses que les pixels, on remarque des débordements de couleurs là où le sombre et le clair se côtoient, et les noirs sont moins profonds. Cela n’empêche pas certains fabricants de vanter des technologies qui, selon eux, amenuisent ces problèmes.

--------------------

HDR ou HDR10

Traduction: imagerie large-gamme qui utilise dix «bits» pour représenter les degrés des couleurs.

Traduction: quiconque a déjà utilisé une caméra sait ce qui se produit quand une image est sous- ou surexposée. Ou bien les portions claires effacent les portions sombres, ou bien tout est trop sombre. Le but de la technologie HDR est d’empêcher le clair ou le sombre de dominer l’image.

Un groupe qui représente l’industrie du téléviseur prétend que les écrans HDR produiront un milliard de couleurs différentes. Les portions les plus claires de l’écran seraient 20 000 fois plus lumineuses que les portions les plus sombres.

Les images devront être diffusées en HDR pour qu’on constate une différence. Certains services en ligne offrent des vidéos du genre, mais une bonne portion du contenu n’a pas encore été convertie.

------------------------

Dolby Vision et HDR10+

Traduction: Dolby gonfle la mise en proposant 12 «bits» pour produire 69 milliards de couleurs. Les vidéos contiennent des instructions cachées qui demandent aux écrans compatibles de calibrer chaque image individuellement. En comparaison, le HDR et le HDR10 offrent un seul réglage pour toute la vidéo, ce qui n’offre pas nécessairement le meilleur réglage pour chaque scène.

Aucun téléviseur ne peut encore accommoder 12 «bits» de couleur. Les écrans qui utilisent la technologie Dolby Vision doivent verser des redevances à Dolby. Samsung a donc décidé de développer le HDR10+, qui offre aussi un réglage pour chaque scène, mais qui conserve les 10 «bits». Cette norme ouverte a été adoptée par Amazon, Panasonic et 20th Century Fox.

----------------------

Points quantiques, QLED, QDEF et Q-tout le reste

L’acronyme signifie... en fait, c’est passablement compliqué.

Traduction: les points quantiques sont des particules minuscules qui émettent des couleurs vives en fonction de leur taille. Puisque cette taille peut être réglée avec précision, les couleurs peuvent être très précises. De plus, puisqu’ils émettent de la couleur, les filtres deviennent inutiles - du moins, c’est ce qu’on nous promet. Les écrans à points quantiques actuels utilisent toujours des filtres, mais leurs rouges et leurs verts sont meilleurs que ceux des autres écrans et ils réduisent l’énergie gaspillée lors de la filtration de la lumière.

Mais méfiez-vous de tous ces «Q». Si Samsung appelle sa version QLED, ça ne veut pas dire qu’on utilise un écran DELO. Les écrans QLED de Samsung sont plutôt rétroéclairés par des DEL ordinaires et ont les mêmes problèmes de débordement de couleurs que les autres DEL.

QDEF est la version de Hisense et ses couleurs débordent. Des points quantiques qui fonctionneraient comme des DELO, et qui élimineraient le recours au rétroéclairage, ne sont pas pour demain. Des écrans à points quantiques sans filtres arriveront en premier.