L’action de BlackBerry a plongé mardi.

BlackBerry essuie une perte de 44 M $US

TORONTO — L’action de BlackBerry a plongé mardi après que la société a affiché des résultats financiers du deuxième trimestre inférieurs aux estimations des analystes, alors qu’elle était aux prises avec des difficultés au sein d’une division qui vend des services et des logiciels aux entreprises.

Le titre de la société de technologie de Waterloo, en Ontario, a perdu mardi environ 17 % au cours des 30 premières minutes de négociation à la Bourse de Toronto. Cette dégringolade s’est par la suite accentuée et l’action a clôturé en baisse de 2,25 $, ou 22,7 %, à 7,68 $.

Le chef de la direction, John Chen, a indiqué aux analystes que la faiblesse des revenus se limitait essentiellement à un segment fournissant des logiciels aux organisations nécessitant des communications sécurisées, telles que les agences gouvernementales et les services financiers.

«Toutes nos activités ont atteint, voire dépassé, nos attentes en matière de revenus, à l’exception des logiciels et services d’entreprise», a affirmé M. Chen lors d’une conférence téléphonique avec les analystes.

«Nous sommes tous déçus des résultats à court terme», a-t-il poursuivi, soulignant que BlackBerry était stratégiquement bien positionnée sur les marchés de l’internet des objets et de l’automobile.

Il a expliqué que la faiblesse des ventes dans les logiciels et services d’entreprise était principalement attribuable à «l’exécution» d’une équipe de vente «réaménagée» qui n’a pas connu une bonne performance lors de la conclusion de contrats.

Nouveau directeur financier

M. Chen a fourni aux analystes une longue liste de changements de personnel, mais la principale modification annoncée mardi était la nomination du directeur financier, Steve Capelli, à un nouveau poste, celui de chef des revenus.

M. Capelli, qui est directeur financier de BlackBerry depuis septembre 2016, poursuivra officiellement ce rôle jusqu’au 1er octobre. Il sera remplacé à ce moment-là par Steve Rai, qui était directeur financier adjoint.

Plus tôt mardi, BlackBerry a affiché un chiffre d’affaires du deuxième trimestre de 244 millions $ en vertu des principes comptables généralement reconnus, contre 210 millions $US à la même période l’an dernier.

Le groupe a également fait état d’une perte de 44 millions $US, soit 8 cents US par action, pour le trimestre terminé le 31 août, contre un bénéfice de 43 millions $, ou 8 cents US par action, il y a un an.

En utilisant ses propres mesures — non définies par les principes comptables généralement reconnus —, auxquelles se réfèrent le plus souvent la direction et les analystes de BlackBerry, les produits d’exploitation ont atteint 261 millions $US et le résultat par action de BlackBerry est celui du seuil de la rentabilité.

Les analystes s’attendaient en moyenne à ce que la société atteigne l’équilibre avec un chiffre d’affaires ajusté de 266 millions $US, selon les prévisions recueillies par la société de données financières Refinitiv.