Best Buy résiste aux attaques d'Amazon grâce à une expansion dynamique de ses activités sur internet.

Best Buy révise à la hausse ses prévisions de profits trimestriels

Best Buy entame la saison du magasinage des Fêtes dans la bonne humeur, le détaillant ayant haussé ses prévisions de profits pour le trimestre en cours.

Le plus grand détaillant américain d’articles électroniques s’est joint mardi à d’autres grands détaillants, comme Target et Walmart, qui affichent de solides chiffres de ventes pour leur troisième trimestre.

Best Buy, qui était menacé, il n’y a pas si longtemps, par son concurrent en ligne Amazon.com, résiste grâce à une expansion dynamique de ses activités sur internet, une accélération de ses livraisons et une amélioration de l’expérience des consommateurs qui visitent ses magasins. Ces efforts ont été pilotés par Hubert Joly jusqu’à sa démission en 2019, après avoir passé sept ans au poste de chef de la direction de l’entreprise. Corie Barry a pris son relais en juin.

La société de Richfield, au Minnesota, a aussi reconnu la valeur de la technologie qui jouera un important rôle dans une population vieillissante. En mai, Best Buy a acquis Critical Signal Technologies, un fournisseur de services de réponse aux urgences personnelles et de services de surveillance de santé pour les personnes âgées autonomes. En août, elle a racheté les activités de technologie prédictive de soins de santé de BioSensics et embauché son équipe de données scientifiques et d’ingénierie. L’an dernier, Best Buy a mis la main sur Great Call, qui fournit des appareils de réponse aux urgences pour les aînés.

Pour la saison des Fêtes qui arrive, Best Buy a commencé à offrir la livraison pour le lendemain pour les commandes de toutes tailles sur des milliers d’articles, imitant les stratégies similaires de Walmart et Amazon.

Best Buy a réalisé un bénéfice du troisième trimestre de 293 millions $ US, soit 1,10 $ US par action. Après ajustements pour exclure les éléments non récurrents, le bénéfice s’est établi à 1,13 $ US par action, ce qui surpassait facilement la prévision moyenne de 1,04 $ US des analystes, selon les prévisions recueillies par Zacks Investment Research.

Les revenus trimestriels se sont établis à 9,76 milliards $ US, ce qui était aussi supérieur aux attentes.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont progressé de 1,7%. Il s’agissait pour Best Buy d’un onzième trimestre consécutif de gains à ce chapitre.

Pour le trimestre actuel qui prendra fin en janvier, Best Buy s’attend à un bénéfice par action d’entre 2,65 $ US et 2,75 $ US par action. Selon ses calculs, les revenus devraient pour leur part s’établir entre 14,75 milliards $ US et 15,15 milliards $ US.

Pour l’ensemble de l’exercice, Best Buy table sur un bénéfice par action d’entre 5,81 $ US et 5,91 $ US, et sur un chiffre d’affaires d’entre 43,2 milliards $ US et 43,6 milliards $ US.