Le CAA-Québec appelle les fabricants automobiles à plus de clarté dans la définition des garanties des batteries de traction des véhicules électriques en cas de remplacement pendant la période de garantie.

Autos électriques: CAA-Québec critique les garanties des batteries

QUÉBEC - Le CAA-Québec appelle les fabricants automobiles à plus de clarté dans la définition des garanties des batteries de traction des véhicules électriques en cas de remplacement pendant la période de garantie.

L’organisme de défense des intérêts des automobilistes rappelle que les batteries de véhicules électriques sont généralement garanties pour une période de 8 ans ou pour 160 000 kilomètres et reconnaît que les cas où elles doivent être remplacées pendant cette période sont rares.

Cependant, la plupart des constructeurs ne s’engagent pas à remplacer une batterie de traction défectueuse par une batterie neuve.

Le CAA-Québec précise que Hyundai, Kia, Volkswagen et d’autres assurent que la batterie de remplacement ait au moins 70 pour cent de sa capacité d’origine, alors que ce seuil a été fixé à 73 pour cent par Nissan. Ces capacités sont jugées correctes par le CAA-Québec pour un véhicule électrique qui a sept ans d’usure, mais pas pour un véhicule d’un an ou deux.

Chevrolet remplacera par une batterie d’au moins 60 pour cent de la capacité d’origine, mais en tenant compte de l’âge et du kilométrage du véhicule. Toyota, Honda, Fiat-Chrysler et d’autres sont muets sur la question.

Pierre-Serge Labbé, vice-président des services automobiles de CAA-Québec, soutient que la valeur d’un véhicule dont la batterie de traction doit être à remplacer peut être grandement affectée car l’installation d’une nouvelle batterie coûte au moins 8000 $.

M. Labbé réclame aussi des constructeurs qu’ils éclaircissent la notion d’usure normale de la batterie.

Le CAA-Québec a également observé que plusieurs marques de luxe arrivent en queue de peloton quant aux garanties de leurs véhicules électriques. Audi, BMW, Jaguar, Lexus, Mercedes, Mini, Porsche, Smart et Volvo proposent des garanties plus restrictives sur au moins un aspect. Souvent le moteur électrique est garanti moins longtemps que la batterie, ce qui est aussi le cas chez Fiat-Chrysler, Nissan, Toyota et Volkswagen.

En revanche, Tesla se démarque pour la clarté et l’étendue de sa garantie sur la batterie de traction, selon le CAA-Québec. Le constructeur américain garantit une capacité de charge identique ou supérieure sur ses batteries de remplacement et assure que ses batteries aient encore au moins 70 pour cent de leur capacité d’origine à la fin de la garantie.