Le Circuit électrique prévoit implanter au moins 13 nouvelles bornes rapides de recharge de 400 volts d’ici la fin de l’année.

Plus de bornes rapides dans le Circuit électrique d’ici 2019

Le Circuit électrique d’Hydro-Québec déploiera «plusieurs dizaines» de nouvelles bornes de recharge à courant continu (BRCC) de 400 volts dans les différentes régions du Québec dans les prochains mois.

C’est ce que Louis-Olivier Batty, porte-parole chez Hydro-Québec pour le Circuit électrique a affirmé lors d’une entrevue à Daniel Breton, dans une vidéo diffusée mercredi dans la page Facebook de Montréal Auto Prix.

D’ici la fin de l’année, il est prévu que deux nouveaux sites avec deux BRCC soient installés à Mascouche et à Repentigny.

Il en sera de même sur la Côte-Nord, avec deux sites de deux bornes à Sept-Îles et à Baie-Comeau. Il y aura aussi deux BRCC à Contrecœur, près de l’autoroute 30, ainsi qu’à Stoneham. Et enfin, Val-d’Or aura une BRCC.

«Ce qu’on veut faire, c’est de réduire et de minimiser les files d’attente et on veut compléter le réseau existant où il y a des trous», explique M. Batty.

Bornes plus puissantes

Le porte-parole ne cache pas que des bornes plus puissantes pourront être déployées à l’avenir.

«Si on regarde le site de superstation à Beloeil où il y a quatre BRCC de 50 kilowatts. On pourrait le convertir en un site avec deux BRCC de 50 kW et une de 100 kW. On prévoit nos sites qui pourront suivre l’évolution de la technologie», ajoute-t-il.

Modèle d’affaires modifié

M. Batty confirme aussi que le Circuit électrique changera son modèle d’affaires. «Avant, on avait un modèle d’affaires où on allait avec des partenaires [privés] pour installer des bornes rapides. Ceux-ci payaient 50 % de la borne, Hydro-Québec payait le reste», énumère-t-il. Il y a eu une entente différente lorsque Nissan avait contribué au réseau. La facture était divisée en trois parts égales entre le constructeur, le partenaire et la société d’État.

En raison de la loi 184, adoptée le 15 juin 2018, Hydro-Québec assumera la totalité des coûts d’installation des BRCC. «Ça va nous permettre d’accélérer le développement du réseau de bornes rapides», ajoute M. Batty.

Hydro-Québec prévoit installer jusqu’à 1600 BRCC d’ici l’horizon 2027-2028. Le réseau compte 1600 bornes dont 125 BRCC de 400 volts.

Le Circuit électrique compte 32 000 membres, alors que selon les plus récents chiffres, il y a 36 000 véhicules électriques immatriculés au Québec.

La vidéo à : bit.ly/2Q36EaU