L'auto express

Tesla construit une méga-usine à Shanghai

SHANGHAI — Le constructeur américain de véhicules électriques haut de gamme Tesla va construire une méga-usine à Shanghai, qui va accroître considérablement ses capacités de production et constitue la plus importante implantation du groupe hors des États-Unis, en pleine guerre commerciale entre les deux pays.Sur place mardi dernier, le patron du groupe californien, Elon Musk, a précisé que l’usine, dont les plans étaient à l’étude depuis un an, aurait une capacité de production annuelle de 500 000 véhicules et qu’il espérait qu’elle serait achevée «très bientôt». Un peu plus tôt, aux États-Unis, le constructeur a annoncé avoir atteint et même surpassé pour la première fois l’objectif de production hebdomadaire qu’il s’était fixé pour sa berline compacte Model 3. La marque a produit 5031 exemplaires du modèle lors de la dernière semaine de juin : c’est 31 exemplaires de plus que l’objectif de 5000 unités produites par semaine. Avec La Presse

***

Nissan reconnaît avoir falsifié des contrôles de pollution au Japon

TOKYO — Le constructeur d’automobiles japonais Nissan a reconnu lundi dernier que la plupart de ses usines au Japon avaient employé des méthodes de contrôle de pollution de véhicules inappropriées. Les mesures des performances concernant les émissions de gaz d’échappement et des tests d’économie de carburant n’ont pas été effectuées conformément au protocole prescrit dans cinq des six usines du groupe au Japon et les rapports d’inspection ont été basés sur des valeurs de mesure altérées, a expliqué le constructeur dans un communiqué. Nissan, partenaire de Renault, n’a initialement pas donné de chiffres, mais a ensuite fourni lors d’une conférence de presse des documents indiquant que seulement 1171 voitures étaient concernées et 10 responsables des contrôles finaux de véhicules impliqués dans l’utilisation de ces méthodes non conformes.

***

Londres précise son plan zéro émissions

LONDRES — Le gouvernement britannique a présenté lundi sa stratégie d’interdiction des ventes de voitures essence et diesel classiques à l’horizon 2040 et précisé que les voitures hybrides ne seraient pas touchées par cette prohibition. Le ministère des Transports a publié un document fournissant les détails de ce plan qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre, dont les grandes lignes avaient été dévoilées il y a plusieurs mois. Il a confirmé «l’arrêt d’ici à 2040 de la vente de nouvelles voitures et camionnettes conventionnelles fonctionnant à l’essence ou au diesel» au Royaume-Uni. Le gouvernement prévoit qu’à ce moment-là, «la majorité de véhicules neufs vendus seront à émission zero et la totalité des nouveaux véhicules seront équipés de systèmes permettant de réduire les émissions de façon significative». Dans l’intervalle, les autorités tablent sur le fait que les véhicules «à émission très faibles» représenteront 50 % des ventes de voitures neuves en 2030.