Améliorez les attitudes de vos équipes face au changement

CHRONIQUE / «Le monde déteste le changement, c'est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser», disait l'inventeur américain Charles Franklin Kettering (1876-1958).
La résistance au changement fait partie de la nature humaine. On sait d'ailleurs que ce n'est pas tant la nouveauté qui inquiète, mais plutôt le bouleversement de la routine.  L'implantation d'un nouveau système de gestion intégrée (ERP), des modifications aux méthodes de production ou au réseau de ventes peuvent être perçues comme d'importantes perturbations dans l'entreprise.
Connaître les réponses
Indépendamment de la perception positive ou négative propre à chaque employé à l'égard d'une transformation organisationnelle, celle-ci ne peut être acceptée sans que chacun des individus concernés ne se pose les questions suivantes : 
• Pourquoi l'entreprise a-t-elle entrepris ce changement?
• Qu'apportera ce changement comme effets?
• En quoi ce changement touchera-t-il mon travail au quotidien?
• Qu'adviendra-t-il de mon poste?
• Vais-je devoir changer de fonction?
En tant que dirigeant ou gestionnaire de projet, il faut s'assurer de pouvoir fournir des réponses aux questions que les équipes pourraient se poser en considérant les perspectives de chacun. À moins d'être prêt à faire face à un fort degré de résistance au changement et aux conséquences que cela peut entraîner, mieux vaut éviter d'apporter des réponses improvisées à ces questions. 
Gestion du changement
Pour assurer le succès de tout grand projet au sein de votre organisation, pensez «gestion du changement» dès son départ.  Une entreprise dont le personnel résiste au changement est souvent une organisation qui s'y est mal préparée. Pour bien le gérer, tenez compte de trois facteurs clés : faites participer votre personnel, communiquez-lui vos plans et formez-le. 
Une organisation est, par défaut, une structure de résistance au changement. En effet, elle vise l'excellence opérationnelle dans l'exploitation, dont la conformité de ses processus. Si une entreprise fonctionne, c'est d'abord parce que la grande majorité des procédures ne sont pas changées jour après jour! 
Pourtant, toute organisation est en constant changement : tout en maintenant sa structure, elle la modifie lentement pour grandir, se développer et perdurer. En faisant de tous les employés concernés par votre projet la cible de vos efforts de participation, de communication et de formation - et non seulement un département ou deux -, vous réduirez la résistance au changement et assurerez la réussite de votre projet.
Jacqueline Dubé est présidente-directrice générale du CEFRIO