Les 9500 Couche-Tard nord-américains participent à la collecte de fonds pour la Croix-Rouge destinée aux victimes de l'ouragan Harvey.

Alimentation Couche-Tard se prépare à l'arrivée de l'ouragan Irma en Floride

Les employés floridiens d'Alimentation Couche-Tard se préparent à l'arrivée de l'ouragan Irma alors que leurs collègues du Texas se relèvent toujours du passage de l'ouragan Harvey, a affirmé mercredi son président et chef de la direction, Brian Hannasch.
«Les inondations et dégâts causés par Harvey sont parmi les pires de l'histoire des États-Unis et nous continuons à suivre la situation afin d'aider nos employés, leurs familles et nos clients», a-t-il expliqué, au cours d'une conférence téléphonique visant à discuter des résultats du premier trimestre.
«Alors que la fin de semaine approche, nous nous préparons pour Irma tout en espérant que l'intensité de l'ouragan diminue», a ajouté M. Hannasch.
Le passage de Harvey a forcé Couche-Tard à fermer 123 magasins. Mardi, 24 magasins étaient toujours fermés.
M. Hannasch affirme que l'exploitant de dépanneurs et de stations-service a appris à s'adapter aux caprices de Dame Nature depuis qu'il a mis le pied aux États-Unis en mettant la main sur Circle K en 2003.
Couche-Tard est toutefois davantage exposée aux passages des ouragans en raison de ses récentes acquisitions. En finalisant l'achat de sa rivale CST Brands en juin, la multinationale lavalloise a mis la main sur plus de 600 magasins au Texas.
«Notre diversification géographique est définitivement un avantage lorsque nous devons faire face à des situations (comme le passage de) Harvey et de l'ouragan Irma», a dit M. Hannasch.
Pour la période de trois mois terminée le 23 juillet, Couche-Tard a dévoilé un bénéfice net de 364,7 millions US, ou 64 cents US par action, au premier trimestre. À la même période l'an dernier, la multinationale avait engrangé des profits de 322,8 millions US, ou 56 cents US par action.
Abstraction faite des éléments non récurrents, l'exploitant de dépanneurs et de stations-service a affiché un bénéfice ajusté de 380,1 millions US, ou 67 cents US par action, en progression de 17,5 % sur un an.
Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 67 cents US par action.
Le chiffre d'affaires de Couche-Tard, stimulé notamment par les acquisitions, a été de 9,85 milliards US, en hausse de 16,9 %.
Par ailleurs, l'entreprise a annoncé qu'elle comptait se départir de «plus de 200 magasins» qui ne répondent plus à ses «normes de rentabilité» dans le cadre d'un plan de désinvestissement d'actifs «non essentiels ou excédentaires».
À la Bourse de Toronto, le titre de Couche-Tard a clôturé à 61,03 $, en hausse de 1,57 $, ou 2,64 %.