Le ministre des Affaires étrangères du Mexique, Luis Videgaray, son homologue canadienne, Chrystia Freeland, et le secrétaire de l'Économie du Mexique, Ildefonso Guajardo, se sont rencontrés à Mexico, mercredi. Mme Freeland, accompagnée des ministres Bill Morneau et Jim Carr, doit aussi rencontrer le président désigné du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador.

ALÉNA: trois ministres canadiens à Mexico pour rencontrer le nouveau président

Trois ministres du gouvernement canadien rencontrent mercredi le président désigné du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador, dans l’espoir de trouver un terrain d’entente dans les négociations pour un renouvellement de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, le ministre des Finances, Bill Morneau, et le nouveau ministre du Commerce international, Jim Carr, rencontrent M. Lopez Obrador à Mexico, avant que les représentants mexicains ne se rendent aux États-Unis, jeudi, pour s’entretenir avec les négociateurs américains.

M. Lopez Obrador et ses proches conseillers soutiennent que les pourparlers sur le commerce en Amérique du Nord doivent impliquer conjointement les trois pays, écartant du coup l’idée d’un accord bilatéral avec les Américains.

Le président mexicain et son homologue américain, Donald Trump, ont échangé cette semaine des lettres soulignant leur intérêt à conclure le plus rapidement possible un nouvel ALÉNA.

Les analystes estiment que les ministres canadiens pourraient trouver un allié chez M. Lopez Obrador, alors qu’ils tentent de dénouer l’impasse dans les négociations pour un renouvellement de l’ALÉNA, embourbées dans des questions épineuses et obscurcies par une possible guerre commerciale à coups de tarifs douaniers.

Les experts ne croient pas que M. Lopez Obrador conclurait un accord commercial avec M. Trump en excluant le Canada, mais ils n’écartent pas entièrement ce scénario.

Le président désigné Lopez Obrador entrera en poste en décembre.