Une porte-parole d’Aimia, a indiqué que les questions du sondage n’avaient pas été bien révisées à l’interne et qu’elles ne respectaient pas les normes de collecte de données de l’entreprise.

Aimia s’excuse d’avoir distribué un sondage qui a «offensé» certaines personnes

La société mère du programme de fidélisation Aéroplan a présenté lundi ses excuses pour avoir distribué un sondage qui aurait «offensé» certains consommateurs.

Selon un reportage de la CBC, le sondage d’Aimia comprenait des questions qui demandaient si une immigration trop importante «menace la pureté du pays», si se marier et avoir des enfants est «la seule vraie façon d’avoir une famille» et si «les hommes ont une certaine supériorité naturelle sur les femmes, et rien ne peut changer cela».

Dans une déclaration transmise à La Presse canadienne, une porte-parole d’Aimia, Christa Poole, a indiqué que les questions n’avaient pas été bien révisées à l’interne et qu’elles ne respectaient pas les normes de collecte de données de l’entreprise.

Les questions provenaient du partenaire de recherche d’Aimia, la firme de marketing montréalaise CROP, qui, selon Mme Poole, utilise ces questions au Canada depuis 30 ans. CROP n’était pas immédiatement disponible pour commenter.

Aimia s’est engagée à effacer toute information recueillie à l’aide de ce sondage et a demandé à CROP de faire de même.

Mme Poole a indiqué que le sondage avait été distribué à un petit groupe de membres du programme Aéroplan à la mi-mars.