Contenu commandité
Adieu ALENA et voici l'accord AEUMC
Adieu ALENA et voici l'accord AEUMC

Ce qu'ils ont dit

La Presse canadienne

«En matière de commerce international, les PME ont besoin de stabilité et de prévisibilité pour les aider à continuer de croître. Ce nouvel accord viendra donc calmer l’incertitude qui planait sur l’économie canadienne.»

Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la Fédération canadienne et de l’entreprise indépendante

«Le fait que le Canada ait cédé sur la question de la gestion de l’offre dans le domaine du lait et des importations de poulets, des oeufs et de dindons constitue un échec.»

Daniel Boyer, président de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ)

«Un véritable traité de libre-échange ne devrait pas contenir des centaines de pages détaillant les innombrables exceptions limites, quotas et autres entraves au commerce. On est loin d’un véritable libre-échange.»

Michel Kelly-Gagnon, président-directeur général de l’Institut économique du Québec

«Le Canada a réussi à limiter les pertes. Bien sûr, les producteurs de lait voient une part de marché leur échapper, mais le système de gestion de l’offre est conservé en grande partie.»

Yves-Thomas Dorval, pdg du Conseil du patronat du Québec

«Les travailleurs et les agriculteurs du Québec font malheureusement partie des victimes de l’attitude bulldozer de Donald Trump.»

Jacques Létourneau, président de la CSN