Sur une base annuelle, le Canada a créé 222 000 emplois depuis septembre 2017.

63 000 emplois créés en septembre

Le marché du travail canadien a gagné 63 000 emplois en septembre, ce qui a fait reculer le taux de chômage à 5,9 % et contrebalancé les pertes du mois d’août, a annoncé vendredi Statistique Canada.

L’augmentation de septembre a été largement alimentée par la création d’environ 80 000 emplois à temps partiel, a précisé l’agence fédérale dans son enquête mensuelle sur la population active.

Les économistes s’attendaient à ce que l’économie enregistre un ajout net de 25 000 emplois en septembre, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Les gains ont également été presque entièrement réalisés en Ontario et en Colombie-Britannique, alors que les autres provinces ont vu peu de changements.

Au Québec, la disparition de 41 000 postes à temps plein a été partiellement contrebalancée par la création de 33 000 emplois à temps partiel, et le taux de chômage a diminué de 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 5,3 %. Au Nouveau-Brunswick, 1600 emplois ont été créés et le taux de chômage a reculé de 0,4 point à 7,9 %.

Selon Statistique Canada le marché de l’emploi reste volatil, après une baisse de plus de 51 000 postes en août, ce qui a porté le taux de chômage à 6,0 %. Le nombre d’emplois avait progressé lors des deux mois précédents.

Sur une base annuelle, le Canada a créé 222 000 emplois depuis septembre 2017.

Aux États-Unis, le taux de chômage a baissé davantage que prévu, passant de 3,9 % en août à 3,7 % en septembre. Quelque 134 000 emplois ont été créés, ce qui était bien en deçà des prévisions des économistes, qui en attendaient plutôt 185 000.

Statistique Canada a également indiqué vendredi que le solde du commerce international de marchandises du Canada s’était amélioré en août, ce qui a permis au pays d’enregistrer un excédent commercial pour la première fois depuis décembre 2016.

Les importations ont chuté de 2,5 %, pendant que les exportations ont reculé de 1,1 %. L’excédent s’est chiffré à 526 millions $, comparativement à un déficit commercial de 189 millions $ en juillet.

Dans l’ensemble, les rapports sur l’emploi et le commerce brossent un tableau économique plus rose que prévu, ce qui augmente la probabilité que la Banque du Canada augmente son taux d’intérêt directeur avant la fin du mois, a observé l’économiste en chef de la Banque de Montréal, Doug Porter.

« Dans l’ensemble, l’économie semble aller un peu mieux que prévu, et s’oriente carrément sur la croissance », a déclaré M. Porter dans une note adressée aux clients.

Mais le fait que les nouveaux emplois soient des postes à temps partiel et que l’excédent commercial soit le résultat d’une baisse des importations et des exportations enlève un peu de vernis à ces chiffres, a fait valoir Royce Mendes, analyste chez Marchés des capitaux CIBC.

Tous les emplois créés en septembre ont été obtenus par des travailleurs du groupe d’âge des 25 à 54 ans, sans que leur emploi ait sensiblement évolué, a précisé Statistique Canada. Le taux de chômage des jeunes en septembre s’est établi à 11,0 %, en hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport au mois précédent.

Les hommes du groupe d’âge principal ont enregistré la plus forte progression, avec 34 000 emplois, tandis que les femmes ont également vu une augmentation de 20 000 postes.

L’agence a ajouté que le nombre de travailleurs autonomes canadiens avait diminué de 35 000 après avoir enregistré une augmentation totale presque identique sur l’ensemble des 12 derniers mois.

Une grande partie des nouveaux emplois était attribuable au secteur de la construction, qui a gagné 28 000 postes en septembre, après avoir affiché des baisses lors des deux mois précédents.

Environ 13 000 emplois ont été créés dans les domaines de la finance, des assurances, de l’immobilier et de la location, principalement en Ontario et en Alberta.

L’emploi a augmenté d’environ 12 000 dans le secteur public, ce qui représente une augmentation d’ensemble d’environ 20 000 emplois depuis le mois de septembre précédent.

Le secteur de l’agriculture a également enregistré un gain d’environ 9000 emplois, contrebalançant ainsi les baisses continues observées depuis le mois de mai.