Marcan Laramée, du Startup Café, anime la websérie BizNext, la relève.

« BizNext » donne des trucs et astuces aux gens d’affaires

Les entrepreneurs qui cherchent des conseils pour mieux s’outiller peuvent s’abreuver de la nouvelle websérie BizNext, la relève pour obtenir des trucs et astuces d’experts.

L’idée de créer cette première websérie entrepreneuriale en Outaouais a mijoté dans la tête de quatre bâtisseurs.

« On s’implique auprès de la communauté entrepreneuriale de la région, donc nous sommes vraiment au courant des besoins. Aussi, il y a une grande tendance au Québec pour l’entrepreneuriat. C’est pourquoi nous avons décidé de fonder la série », a expliqué Charles-Antoine Hallé, un des collaborateurs de l’initiative BizNext, la relève.

Au total, ce sont quatre émissions qui ont été produites, dont deux ont déjà été diffusées. Les premières diffusions ont abordé les thèmes du commerce au détail et de l’industrie de la construction. Les deux autres épisodes seront diffusés ce dimanche, le 24 février, ainsi que le dimanche 3 mars, à 18 h 30. Les thèmes de l’entrepreneuriat au féminin et de l’innovation technologique seront discutés.

Lors de chaque émission, deux entrepreneurs de la relève sont invités à exposer une problématique ou un défi qu’ils ont rencontré dans leur parcours. Pour les aider, deux entrepreneurs chevronnés interagissent pour les guider.

« On essaie d’outiller les jeunes entrepreneurs. C’est beau de lancer une entreprise, mais il faut qu’elle fonctionne. Notre objectif est d’outiller les entrepreneurs et de leur donner un meilleur taux de succès », a indiqué M. Hallé.

Les émissions peuvent être regardées sur la page Facebook de BizNext. Des organismes comme la Chambre de commerce de Gatineau, l’Académie entreprenariale de Prescott-Russell et ID Gatineau diffusent en direct les émissions sur leur page Facebook respective.

M. Hallé n’écarte pas la suggestion que d’autres émissions soient produites.

« Nous avons eu de belles retombées. Il y a plusieurs personnes qui nous écrivent tous les jours pour nous encourager à produire une deuxième saison, qui veulent un espace publicitaire ou qui veulent participer comme invités. Oui, nous avons l’intention de faire une deuxième saison, mais il est trop tôt pour donner un échéancier parce que c’est vraiment une question de budget et de financement », a expliqué M. Hallé.

Les quatre instigateurs de cette aventure sont Charles-Antoine Hallé, de l’entreprise Apprends et Entreprends, une compagnie spécialisée en éducation entrepreneuriale auprès des jeunes, Philippe Boily, président de GammaPro, une entreprise de production télévisuelle, Alex Boivin, partenaire dans GammaPro, et Renaud Lussier, propriétaire de la boîte de production Unimage.TV.