Monde

Enquête russe: un ex-conseiller de Trump se ravise et plaide coupable

WASHINGTON — Un ex-conseiller de campagne de Donald Trump a plaidé coupable vendredi de faux témoignage et de fraude financière au détriment de l’Etat américain, et a accepté de coopérer dans l’enquête sur l’ingérence russe dans la présidentielle de 2016.

Ce revirement de Richard Gates, 45 ans, accentue encore la pression sur Paul Manafort, l’ancien directeur de campagne de M. Trump et ex-associé de M. Gates, qui lui continue de rejeter les charges énumérées dans l’acte d’inculpation qui le vise.

«Nonobstant ce qu’a plaidé Rick Gates aujourd’hui, je maintiens mon innocence», a réagi M. Manafort, dans un communiqué transmis par son avocat.

M. Gates est devenu la cinquième personne à plaider coupable dans l’enquête russe en comparaissant en début d’après-midi devant une juge fédérale de Washington.

Dans une lettre adressée à ses proches et obtenue par la chaine ABC, Richard Gates a justifié sa volte-face, expliquant que malgré sa «volonté initiale de (se) défendre», il a «changé d’avis» pour protéger sa famille.

Ce rebondissement semble prouver que la stratégie suivie par Robert Mueller s’est révélée payante: le procureur spécial chargé de l’enquête russe a accumulé les charges visant MM. Manafort et Gates, qu’il a inculpés deux fois à quatre mois d’intervalle.

Le dernier acte d’accusation rendu public jeudi concerne des faits présumés de fraude fiscale et de dissimulation de comptes bancaires à l’étranger. MM. Manafort et Gates avaient été inculpés pour des infractions similaires fin octobre.

D’environ 2006 à 2015, les deux hommes ont travaillé comme consultants politiques et lobbyistes au service du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, soutenu par Moscou, et des partis proches de ce dirigeant qui a été renversé en 2014.

Ils sont accusés d’avoir monté un système complexe permettant de ne pas déclarer au fisc américain une grande partie de leurs millions de dollars de revenus.

Plus de 75 millions de dollars de paiement ont ainsi transité par des comptes offshore. Les deux suspects se voient reprocher d’avoir blanchi dans le processus plus de 30 millions de dollars.

Paul Manafort a dirigé de juin à août 2016 l’équipe de campagne de M. Trump, dont il a été écarté quand sa proximité avec les intérêts russes en Ukraine a été révélée.

Contrôle judiciaire

Les deux hommes ont été laissés en liberté, soumis à un strict contrôle judiciaire.

Un avocat membre d’un cabinet international ayant également oeuvré à redorer l’image de M. Ianoukovitch a été inculpé mardi de faux témoignage par le procureur spécial.

Cet avocat, Alex van der Zwaan, a plaidé coupable d’avoir menti à des enquêteurs de la police fédérale (FBI) concernant ses échanges avec Richard Gates.

Le revirement de M. Gates, qui encourt près de six ans de prison mais peut espérer une peine atténuée en coopérant, isole Paul Manafort dans la perspective d’une comparution pénale. Les avocats du lobbyiste mènent une âpre bataille procédurale pour retarder ce procès.

Mais un procès n’est probablement pas l’objectif prioritaire de M. Mueller et de ses enquêteurs. Ils veulent pousser M. Manafort à révéler ce qu’il sait sur l’équipe de campagne de Donald Trump et une éventuelle collusion entre des membres de celle-ci et Moscou.

Rien dans les documents judiciaires publiés vendredi ne vient confirmer ces soupçons.

Monde

Ce n’est pas arrivé cette semaine...

NEW YORK — Vérification faite par l’Associated Press, et contrairement à ce que vous pouvez avoir lu ou entendu ailleurs, voici quelques-uns des événements les plus extraordinaires qui ne se sont pas produits cette semaine...

FAUX

Dunkin’ Donuts offre une boîte de beignes gratuite pour célébrer son 67e anniversaire.

LA VÉRITÉ

Aucune pâtisserie gratuite n’attend les clients de la chaîne cette semaine. Cette offre fait partie des nombreuses fausses promotions qui deviennent virales en offrant de la nourriture gratuite dans des chaînes bien connues comme Pizza Hut et Costco. Lorsqu’ils cliquent sur le coupon, les utilisateurs doivent répondre à un sondage de trois questions sur la chaîne, puis donner des informations personnelles. La porte-parole de Dunkin’ Brand Group, Michelle King, confirme que l’offre n’émane pas de la chaîne. Par ailleurs Dunkin’ Donuts ne célèbre pas son 67e anniversaire, mais bien son 68e cette année.

***

FAUX

Cuba affirme que Justin Trudeau est le fils de Fidel Castro.

LA VÉRITÉ

Cuba n’a jamais avancé que le premier ministre du Canada est le fils de l’ancien leader cubain. La visite publique de Pierre Elliot Trudeau et de sa femme Margaret à Cuba est par ailleurs survenue plus de quatre ans après la naissance de Justin Trudeau. Cette fausse nouvelle circule depuis plusieurs années. Elle a refait surface le 1er février après le suicide du fils aîné de Fidel Castro, Fidelito, citant une note laissée par ce dernier, faisant référence à M. Trudeau en parlant de lui comme d’un demi-frère. Les médias cubains ont été plus ouverts qu’à l’habitude au sujet de ce décès, mais aucun média d’État ou indépendant n’a rapporté l’existence d’une note.

***

Justice et faits divers

Le présumé tueur en série de Toronto accusé d’un sixième meurtre

Le présumé tueur en série Bruce McArthur est maintenant accusé d’un sixième meurtre, a annoncé vendredi la police de Toronto.

Le sergent Hank Idsinga a indiqué que les enquêteurs avaient identifié des restes humains découverts sur une propriété liée à l’accusé. Ces restes sont ceux de Skanda Navaratnam, un homme de 40 ans disparu en 2010.

Les restes de M. Navaratnam et ceux de cinq autres hommes ont été retrouvés dans de grands bacs à fleurs sur une propriété où le paysagiste de 66 ans avait exécuté des travaux, a précisé le sergent Idsinga.

La police tente toujours, par ailleurs, d’identifier trois autres séries de restes humains.

Bruce McArthur avait été accusé le mois dernier relativement au décès d’Andrew Kinsman, 49 ans, et à la mort présumée de Selim Esen, 44 ans, qui avaient tous les deux disparu du quartier gai de Toronto en 2017.

La police a déposé deux semaines plus tard trois autres accusations de meurtre au premier degré contre M. McArthur, relativement à la disparition de Majeed Kayhan, 58 ans, et de Soroush Mahmudi, 50 ans, ainsi qu’à la mort de Dean Lisowick, âgé de 43 ou 44 ans, qui n’avait jamais été porté disparu.

Actualités

Tiger Williams: Vance promet d’aller au fond des choses

Le chef d’état-major de la défense, le général Jonathan Vance, promet d’aller au fond des choses concernant des événements qui seraient survenus pendant une tournée Équipe Canada, mais il dit n’avoir jamais été informé de problèmes généralisés lors de ces visites de maintien du moral de l’armée.

Le programme canadien est en disgrâce depuis que la police militaire a accusé l’ancien joueur de hockey Tiger Williams plus tôt ce mois-ci pour avoir agressé sexuellement une hôtesse de l’air qui était sur un avion militaire pendant une tournée de la Lettonie en décembre.

Depuis ce temps, plusieurs médias ont rapporté que lors de ces missions, les participants avaient l’habitude de faire la fête et de consommer de l’alcool de façon excessive. Dans le cadre de ce programme, des vedettes du sport et du divertissement sont déployées à l’étranger pour rencontrer les troupes canadiennes à l’étranger.

Le général Vance a annoncé qu’en plus d’interdire l’alcool dans toutes les autres tournées, il suspendait le programme temporairement jusqu’à ce qu’il puisse déterminer ce qui devrait être corrigé.

Or, selon lui, le portrait présenté par les médias n’est pas exact et il voudrait que le programme se remette en marche aussi tôt que possible, en raison de ses bienfaits sur les militaires.

Jonathan Vance défend aussi la façon dont les commandants ont réagi lorsque les allégations contre M. Williams ont fait surface, soulignant que l’enquête subséquente avait été «rapide comme l’éclair».

Cela démontre selon lui que l’armée prend au sérieux la lutte contre l’inconduite sexuelle.