Jeff Westeinde se dit heureux d’avoir « finalement » obtenu toutes les autorisations nécessaires pour aller de l’avant avec le projet Zibi, une étape qui a pris « un peu plus de temps que prévu », dit-il.

Zibi obtient la confiance des banques

Les promoteurs du projet Zibi viennent d’obtenir la confiance d’institutions financières pour aller de l’avant avec plusieurs de leurs projets de construction de part et d’autre de la rivière des Outaouais.

Le Droit a appris que Windmill et Dream, qui pilotent le projet Zibi, ont récemment obtenu un coup de pouce de la part d’institutions financières qui leur ont consenti une « débenture » de 250 millions $. « C’est une sorte de sécurité pour un prêt, explique le cofondateur de Windmill, Jeff Westeinde. […] La valeur du prêt, elle, est confidentielle. »

M. Westeinde note que cette étape fait partie du « cours normal des choses ». « C’est une augmentation de notre financement pour qu’on puisse commencer des édifices, indique-t-il. On est en train de construire notre premier édifice résidentiel à Gatineau, et au printemps, on lance les deux premiers édifices commerciaux et une étude pour un hôtel et des unités locatives. […] Ce sont de bonnes nouvelles, parce qu’une banque n’avance pas beaucoup de fonds comme ça sans avoir beaucoup confiance [dans un projet]. »

Situé sur l’ancien site de la Domtar, le projet Zibi prévoit la construction de condominiums, de maisons en rangées, d’espaces commerciaux et de bureaux, de même que des places publiques, le tout dans une optique de développement durable grâce à la certification One Planet.

Sur la rive ontarienne, Windmill prévoit commencer la construction d’un premier édifice résidentiel et de deux édifices commerciaux au printemps prochain. Une étude pour y ériger un hôtel et « un plus gros édifice commercial » sera aussi réalisée, a fait savoir M. Westeinde.

Du côté québécois, le premier édifice résidentiel devrait être prêt l’automne prochain, a-t-il indiqué.

Le cofondateur de Windmill se dit heureux d’avoir « finalement » obtenu toutes les autorisations nécessaires pour aller de l’avant avec le projet Zibi, une étape qui a pris « un peu plus de temps que prévu », dit-il.

Jeff Westeinde est par ailleurs convaincu que la concrétisation des premières phases de Zibi permettra une revitalisation du secteur, puisque la venue du Cirque du Soleil sur le site, l’été dernier, a contribué à accroître l’achalandage dans les bars et restaurants du centre-ville de Gatineau, souligne-t-il.