Le Centre national des arts.

Vote de grève au CNA

Les pourparlers ont repris mercredi après-midi entre le Centre national des arts (CNA) et l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), à la suite du vote de grève tenu mardi soir par une centaine d'employés syndiqués.
Ces employés travaillent comme placeurs et préposés à la billetterie. Les négociations sont en cours depuis juin 2016. 
Les employés pourraient déclencher une grève dès le 10 avril. 
Le syndicat déplore que le CNA persiste à dire qu'il n'a pas les ressources financières suffisantes pour offrir un rémunération plus équitable à ses membres, alors qu'il a dépensé 100 millions$ pour rénover ses immeubles.
«En tant qu'employés du CNA, nous sommes vraiment fiers d'être au service des Canadiens, surtout cette dans le cadre des célérations du Canada 150. Toutefois, nous avons voté pour la grève parce que notre employeur refuse de régler les problèmes qui perdurent depuis trop longtemps, notamment ceux liés aux salaires», a indiqué  par voie de communiqué Jean de Moissac, vice-président du groupe des placiers et des préposés à la billetterie du CNA, membres de la section locale 70291 de l'AFPC.