Adam Slight pousse Rachel Renault et Kelli Rushton sur le canal Rideau.

Visite historique du canal Rideau en traîneau

Après les rickshaws dans le marché By, place aux traîneaux en fibre de verre sur le canal Rideau. Cette idée, toute simple, est la principale nouveauté pour les touristes en cette 44e saison de patinage.
« Si les gens sont fatigués ou s'ils veulent prendre une pause et se promener sur le canal, nous serons là », affirme Adam Slight, le propriétaire d'Ottawa Rickshaws, qui s'est engagé à opérer les traîneaux fournis par la Commission de la capitale nationale, cet hiver.
Pour ce jeune homme d'affaires, ce partenariat tombe à point. Difficile de demander mieux pour diversifier son entreprise saisonnière, dont les rickshaws - ces pousse-pousse sur deux roues originaires de l'Inde - amusent les touristes du centre-ville depuis huit ans.
« C'est un peu un projet-pilote pour les deux parties. Nous avions déjà l'expertise des visites historiques, avec ce qu'on fait l'été. On croise plusieurs endroits où on allait déjà. On travaille à adapter les visites pour le canal, en ajoutant quelques histoires sur le Glebe et certains édifices. Après tout, Ottawa est ce qu'elle est à cause du canal », dit-il, visiblement emballé par son nouveau projet.
Lui et son équipe ont déjà effectué quelques sorties depuis l'ouverture de la patinoire, la veille du jour de l'An. Le mercure à la baisse des derniers jours a cependant refroidi l'ardeur de plusieurs patineurs. Les températures plus douces prévues ce week-end devraient leur donner un premier test. Surtout que la patinoire est maitenant complètement ouverte.
Le grand test de Bal de neige
Le test ultime viendra avec l'ouverture du Bal de neige, le 31 janvier prochain, alors que des centaines de milliers de visiteurs convergent vers la région.
« Habituellement, les gens qui viennent patiner ont toujours un peu d'argent sur eux pour une queue de castor ou un chocolat chaud, mais il n'y a pas beaucoup d'activités supplémentaires. Ils pourront maintenant profiter d'une balade pour quelques dollars », explique celui qui a aussi créé Rickshaw Studios, une entreprise d'impression et de marketing, pour diversifier ses activités.
Lorsqu'ils sont vides, les traîneaux devraient être stationnés à la hauteur de la Cinquième avenue.
Pour plus de renseignements ou pour réserver une balade, visitez le www.ottawarickshaws.ca.