La COVID-19 a forcé l'accélération du virage numérique au journal <em>Le Droit</em>.
La COVID-19 a forcé l'accélération du virage numérique au journal <em>Le Droit</em>.

Virage important pour Le Droit

La coopérative de solidarité du journal Le Droit vient de franchir un pas important dans la réalisation de son plan d’affaires. Le conseil d’administration a adopté cette semaine un plan d’action 2020-2021 qui prévoit notamment l’accélération du virage numérique.

Ainsi, nous allons continuer d’intensifier notre offre de contenu en tout temps, sept jours sur sept, sur nos différentes plates-formes numériques, notamment sur le site web et les applications mobiles.

Leur fréquentation atteint d’ailleurs des sommets. Avec plus d’un million de visiteurs uniques par mois, le site web ledroit.com est devenu le rendez-vous prisé de la population pour savoir tout ce qui se passe dans la région.

Du même coup, nous confirmons la suspension des éditions imprimées du lundi au vendredi, une mesure qui avait été prise de manière temporaire à la fin mars, lorsque la crise sanitaire de la COVID-19 a éclaté. L’édition imprimée du samedi, avec sa nouvelle formule «magazine», est maintenue.

D’ailleurs, Le Droit du samedi est devenu un rendez-vous incontournable pour mieux connaître et comprendre les enjeux de l’actualité, découvrir les personnages et les organisations qui façonnent la vie sociale, culturelle, économique et politique de la communauté. L’offre de jeux a aussi été augmentée.

Une copie du <em>Droit</em> du samedi

Dès l’automne, Le Droit amorcera une autre phase de son plan de transformation en implantant un service d’information payant sur les plates-formes numériques. Déjà, l’édition imprimée du samedi est vendue par abonnements et en kiosques. Les abonnés profiteront sans frais supplémentaires de tous les services numériques lorsque ceux-ci seront payants. Il sera également possible de s’abonner exclusivement à l’offre de contenus numériques.

Les orientations adoptées par la coopérative du Droit correspondent réellement à la façon dont les gens consultent l’information et à leur désir de conserver une édition imprimée qui devient une référence unique au Québec et dans l’Ontario francophone.

La COVID-19 a bousculé les habitudes de tout le monde. Au Droit, elle a forcé l’accélération du virage numérique que nous voulions prendre de toute façon. Un virage qui mise davantage sur les abonnements et les contributions financières de nos lecteurs, en accord avec des tendances observées partout dans le monde.

À ce chapitre, la réponse de nos lecteurs à la campagne Je contribue connaît un succès qui surpasse nos attentes. Malgré l’environnement économique difficile, nous réussissons à offrir une couverture toujours aussi large de l’actualité régionale et nationale, avec une édition bonifiée du samedi. Plus que jamais, Le Droit est un journal indispensable et pertinent pour les francophones de la région d’Ottawa-Gatineau.

Le virage numérique provoquera inévitablement des changements d’habitude. Pour nos annonceurs, cela signifie un changement de stratégie pour rejoindre leur clientèle en semaine. L’équipe de la publicité a innové en préparant de nouveaux produits publicitaires et de nouvelles offres en marketing de contenu. Le journal du samedi est plus que jamais un puissant véhicule publicitaire. Combiné à nos applications Le Droit et à notre site web ledroit.com en semaine, les annonceurs pourront rejoindre plus de lecteurs, et leurs campagnes de publicité s’amélioreront d’autant.

Plus que jamais, les médias ont besoin de l’appui des communautés, autant des citoyens par l’achat des abonnements, que des entreprises, organisations et institutions par l’achat de publicité. Les programmes d’aide de l’État complètent le modèle de revenus sur lequel s’appuient les coopératives pour continuer de jouer leur rôle essentiel à la vie et la dynamisation des communautés.