Les bénévoles de VETS Canada ont formé de petits groupes et sont partis à la recherche d'anciens combattants dans le besoin dans les rues d'Ottawa.

VETS Canada en mission dans les rues d'Ottawa

Richard MacCallum a été rescapé de l’itinérance il y a environ trois ans par VETS Canada alors qu’il était au refuge de l’Armée du Salut à Ottawa. Depuis, l’homme de 65 ans redonne à l’organisation et cherche à venir en aide à d’autres anciens membres des Forces armées canadiennes errants dans les rues de la ville ou qui résident temporairement dans un refuge d’urgence.

M. MacCallum était parmi la cinquantaine de personnes, en majorité des anciens combattants, qui, samedi, ont tendu la main à des individus dans le besoin dans les rues du marché By et du centre-ville d’Ottawa, ainsi que dans les refuges, lors de la troisième marche annuelle de VETS Canada.

L’organisme d’action bénévole a comme mission de fournir de l’aide et du réconfort aux anciens combattants canadiens en période de crise, qui sont sans abri ou à risque de le devenir.

«C’est une organisation phénoménale. On ne peut demander mieux comme groupe de personnes qui viennent en aide aux gens», a résumé M. MacCallum, un ancien ingénieur naval.

Richard MacCallum

Alors qu’il aidait une fin de semaine dans un service de l’Armée du Salut, un vétéran lui a remis une carte de visites de VETS Canada.  

«J’ai dormi là-dessus, et le lendemain j’ai appelé. On m’a rappelé à l’intérieur d’une heure, a relaté M. MacCallum, précisant que l’organisme l’a aidé à trouver un appartement, des prothèses auditives et de l’aide financière pour le loyer.

«Je travaille avec eux depuis ce temps», a-t-il souligné.

Jim Lowther, président-directeur général et cofondateur de VETS Canada, a précisé qu’il y a eu 21 marches de soutien sur le terrain pour les anciens combattants et ex-policiers de la GRC dans le besoin à travers le pays, samedi.

«Nous sortons pour sensibiliser les gens et tenter de faire circuler notre message», a indiqué M. Lowther, tout en signalant que l’organisation a géré plusieurs milliers de demandes d’aide depuis 2014.

«En étant des militaires et des anciens combattants, nous avons un lien avec les nôtres. La connexion et le lien de confiance se font très rapidement parce que nous comprenons les nôtres. C’est pour ça qu’on est en mesure de les aider si rapidement», a ajouté M. Lowther.

«Nous sommes ici pour aider les anciens combattants, mais nous oeuvrons auprès de toute la communauté. Notre organisation a été fondée pour aider les vétérans, mais nous parlons à tout le monde. On peut seulement aider en s’adressant aux gens», a précisé Jim Lowther.

La coordonnatrice des bénévoles chez VETS Canada, Lori Tremblay, a précisé que des gens en été sont satisfaits de leur sort en vivant dans la rue ou dans un refuge, mais qu’ils peuvent avoir des besoins spécifiques, comme des bottes, des soins dentaires et de la nourriture. VETS Canada leur vient en aide et cherche à bâtir une relation avec ces individus dans l’espoir de les aider à prendre la bonne direction.